Création d’entreprise Joël Foucher : « Krone ouvre sa filiale française au 1er juillet 2016 »

Terre-net Média

Amazone détenait, depuis de longues années, le contrat de distribution de Krone en France. Depuis le 1er juillet, Krone va commercialiser directement ses produits dans notre pays.

Joël Foucher, nouveau Dirigeant de Krone France, la nouvelle filiale du groupe KroneJoël Foucher, dirigeant de Krone France, la nouvelle filiale du groupe Krone (©Terre-net Média )

Le groupe Krone a presque fini de constituer son équipe pour sa nouvelle filiale française, qui sera dirigée par Joël Foucher. Ancien directeur de la filiale française JF Lemken Stohl, il bénéficie d’une longue expérience dans le machinisme agricole.

Les anciens locaux de Starco à Saint-Arnoult-en-Yvelines accueilleront l’entreprise sur plus de 1,5 ha de terrain, dont 5 000 m² de surface sous abris et 700 m² de bureaux.

Au niveau des salariés, l’équipe d’inspecteurs commerciaux ne change pas, déjà spécialisée Krone chez Amazone. Changement d’employeur donc, mais pas de poste. « Au total, l’équipe devrait compter 45 salariés d’ici la fin de l’année », annonce Joël Foucher.

« Nous avons changé de mode de distribution après la crise ayant suivi la mise en place de la Pac en 1992. À cette époque, l’agriculture française allait déjà mal. Certains fabricants, non concurrents entre eux, avaient alors décidé de partager les frais fixes pour rester compétitifs. Aujourd’hui, ils se sont suffisamment développés pour pouvoir absorber, malgré la crise, les charges liées à la présence d’une filiale en France. »

« La filiale de Krone au Royaume-Uni a été créée il y a cinq ans et les résultats sont bons. Nous sommes donc confiants pour notre filiale française », ajoute Joël Foucher. À ce jour, Krone dispose déjà d’un portefeuille de 350 adresses de livraison et de plus de 180 points de vente  distribuant plus de quatre machines par an.

Les pièces de rechange seront distribuées par Amazone jusqu’au 1er novembre. « Cette passation progressive vise à limiter les changements donc à assurer le meilleur service possible, au moment de la moisson. »

« En s’implantant en France, l’objectif de Krone est de spécialiser ses équipes pour que ses clients bénéficient d’un service dédié. »

Bernard Krone : « Retour à la normale du marché agricole en Europe au milieu de l’année 2017 »

Bernard Krone, dont l’entreprise boucle son exercice fiscal fin juillet, a déclaré que « sauf imprévu majeur, le groupe [allait] finir l’année avec le même chiffre d’affaires que l’an passé. Ce qui, au vu de la conjoncture agricole européenne, est un résultat satisfaisant ».

Aujourd’hui, l’Allemand réalise 70 % de son chiffre d’affaires à l’export. Il emploie 5 000 salariés dans le monde pour un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros, dont 1,3 dans les remorques industrielles.

Bernard Krone prévoit aussi un retour à la normale du marché agricole en Europe au milieu de l’année 2017. Le secteur est pour Bernard Krone une « sunrise industry » car tout le monde a besoin de se nourrir : « No farmer, no food, no future », conclut-il (« Pas de paysan, pas de nourriture, pas d'avenir »)

L’Australie est sans conteste le pays où la marque a le plus progressé, passant en quelques années d’un chiffre d’affaires de 5 à 19 millions d’euros. Le constructeur affirme détenir là-bas près de 49 % de parts de marché sur les big ballers. En Irlande du Nord, où les terres produisent de grandes quantités de foin et de paille, son chiffre d’affaires a grimpé de 15 % en deux ans. Krone serait présent dans près de 50 à 60 pays avec une part de marché supérieure à 15 %.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous