Reportage Visite guidée des usines Kuhn dans les villages de l’ouest de la France

Terre-net Média

Kuhn dispose de plusieurs sites de production dans l'Ouest de la France tant pour la pulvérisation que pour les matériels de conduite d’élevage. Visite guidée des usines de La Copechagnière et de Chaumes-en-Retz.

Avec un chiffre d’affaires proche du milliard d’euros, le groupe Kuhn dispose à ce jour de neuf usines réparties partout dans le monde. Nous avons pu découvrir deux sites de production dans l’ouest de la France. S’ils sont très différents l’un de l’autre, ils ont une histoire similaire. Au siècle dernier, les usines étaient dans le centre des bourgs. Aujourd’hui, elles ont grandi et la place manque dans les bâtiments.

L’usine de La Copechagnière, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire, est le centre d’excellence du groupe en conduite d’élevage et en entretien du paysage. Le site pré-existe depuis 1925 avec l’installation de Hyacinthe Audureau sur la commune. C’est en 1993 que Audureau est repris par Kuhn. Depuis, les investissements tant dans les ateliers que dans les produits ont été maintenus à un rythme important. Il est déjà loin le temps des premières désileuses de 1975. Ce sont maintenant des mélangeuses automotrices et des robots d’alimentation qui tiennent le haut du pavé.

Sur un site de 6 hectares, près de 3 ha de bâtiments couverts abritent la production et les services tels que la logistique ou les prototypes. Un petit showroom présente les produits pour les sessions de formation des techniciens et commerciaux de concessions. La cantine est un vrai plus dans cette usine, surtout si vous avez le temps à la pause de midi, de venir jouer au billard ou au baby-foot avec vos collègues.

Parmi les investissements les plus récents, le nouveau bâtiment dit des « fourchettes » (en référence au nom de la zone artisanale où il se situe), que l'on découvre à l’entrée du village et non plus en son centre. Dans ce nouvel espace, sont installés les ateliers et les robots de soudure pour les grands bols mélangeurs de la marque. Cet ensemble ultramoderne préfigure le futur de l’entreprise à La Copechagnière.

L'usine Kuhn de Chaumes-en-Retz

À moins d’une heure de route, l’usine Kuhn de Chaumes-en-Retz, anciennement Chéméré en Loire-Atlantique, est le site historique de production des pulvérisateurs de la marque Blanchard. C’est aujourd’hui le principal centre de compétence pour la protection des cultures du groupe. Cette usine, acquise en 2010, est en pleine phase de transition industrielle. Les anciens ateliers sont en train de muter progressivement en une usine moderne avec de nombreux processus de production et de suivi qualité. Là aussi, les investissements en développement produits ont été nombreux. L’ensemble de la gamme a en effet été renouvelée depuis le rachat.

La production est assurée par un système d’îlots permettant une grande flexibilité dans les assemblages. Il serait ainsi théoriquement possible de produire 188 548 369 pulvérisateurs différents surs les chaînes de Chéméré.

Ces deux sites de production travaillent de plus en plus ensemble pour mettre en avant les spécificités des compétences et des outils de production. Par exemple, certains châssis de pulvérisateurs sont usinés, soudés et peints par La Copechagnière. Ils sont ensuite montés sur la chaîne des pulvérisateurs de Chéméré. Il en va de même pour certaines rampes aluminium.

Ces deux sites historiques souffrent avant tout de l’enclavement dans leur village « entre le clocher et le lotissement ». Mais c’est ce qui fait le charme de ces anciennes entreprises du machinisme agricole.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous