; quel est l'impact de la guerre en Ukraine sur un concessionnaire agricole

Guerre en Ukraine Quel est son impact sur le quotidien du concessionnaire Michal Stachlewski ?

Terre-net Média

Le constructeur Joskin a interrogé l’un de ses concessionnaires polonais, installé à proximité de la frontière, pour connaître l'impact de la guerre sur son quotidien.

Comment la guerre en Ukraine impacte le quotidien d'un concessionnaire polonais ?Comment la guerre en Ukraine impacte le quotidien d'un concessionnaire polonais ? (©Adobe Stock) 

Que fait votre entreprise et depuis combien de temps est-elle active sur le marché ?

Nous sommes concessionnaires agréés pour les marques de tracteurs Case IH et Steyr dans les voïvodies de Sainte-Croix, des Basses-Carpates, de Petite-Pologne et de Lublin. Nous sommes actifs dans la vente de machines agricoles depuis 1992. Nous ne travaillons qu’avec des marques offrant une haute qualité aux clients, et donc une valeur leur permettant de se développer.Quelle est la distance entre vous et le point le plus proche de la frontière avec l’Ukraine ?En tant qu’entreprise opérant dans les voïvodies de Lublin et des Basses-Carpates, nous sommes voisins sur toute la section de la frontière polono-ukrainienne. Les points les plus proches se situent entre 80 et 100 km de nos succursales.La concession ressent-elle les effets de la guerre qui se déroule juste de l’autre côté de la frontière ? Si oui, lesquels ?

Comme tout le monde en Pologne, nous ressentons les effets de la guerre. Il y a les effets financiers liés aux coûts de l’énergie, à l’augmentation des prix des produits ou à l’augmentation du coût des crédits, mais il y a surtout cette conscience générale qu’à ce faible coût, nous pouvons aider nos voisins, leur montrer qu’ils ne sont pas seuls, qu’il y a de l’espoir pour des lendemains meilleurs, que l’État n’est pas une sorte de monstre mais qu’il a un devoir de protéger les citoyens et d’aider d’autres personnes dans le besoin. 

Comment cela a-t-il affecté les ventes de machines ?Toute cette situation a un impact énorme sur l’attitude des agriculteurs face à leurs investissements. Doivent-ils acheter ou mettre de côté pour se préparer au pire ? Face à de telles actions agressives, il est naïf de ne pas voir les risques qui menacent toute l’Europe. On ne peut pas se dire : « cela ne me concerne pas, ce n’est pas mon problème ».
Avez-vous remarqué une quelconque hésitation de la part des agriculteurs à acheter en raison de la situation en Ukraine ? Si oui, laquelle ?Oui, les clients analysent non seulement le prix mais parfois aussi l’approche des fournisseurs. Soutiennent-ils la liberté et ce, non seulement par des mots, mais aussi par les actions des hommes et femmes politiques et des organisations européennes, ou veulent-ils seulement se faire de l’argent, et par conséquent ne pas considérer la vie comme une valeur suprême ? Tout cela fait ressortir les parties les plus profondes de l’être humain et permet de marquer une différence entre les "brutes" d’un côté et les personnes rationnelles de l’autre.

En voyant la tragédie qui a lieu juste à côté de vous, avez-vous, d’une manière ou d’une autre, déployé des efforts pour leur venir en aide ? Si oui, lesquels ?En plus d’actions de soutien purement symboliques, comme le déploiement du drapeau de l’Ukraine sur nos installations, afin que les personnes originaires de ce pays ne se sentent pas seules, nous essayons de penser à long terme. Chacun de nos employés a probablement contribué au soutien des personnes entrantes et nous sommes également prêts à apporter notre aide. Les actions du gouvernement en sont le meilleur exemple. En temps de guerre, il faut agir.

(Propos rapportés via un communiqué de presse diffusé par le constructeur Joskin)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média