Info-firme / Claas Une année verte et rouge

Terre-net Média

Le temps d’une conférence de presse, Claas présentait aujourd’hui ses résultats économiques 2014. Malgré un contexte difficile, le constructeur annonce avoir maintenu son chiffre d’affaires au niveau (record) de 2013. Explications.

tracteur Claas Axion 850Le tracteur reste une priorité pour Claas avec 25 % de budget R&D investis dans ce secteur. (©Terre-net Média)

Dès le début de la conférence de presse, la messe était dite : « on constate un refroidissement du marché en 2014 après quatre années de développement et un record en 2013 » expliquait ainsi Lothar Kriszum, porte-parole du groupe Claas. La faute à des revenus agricoles en (forte) baisse et à un contexte géopolitique difficile, notamment en Europe de l’Est.

Et pourtant le constructeur peut être satisfait, car malgré ce contexte difficile, il maintient son chiffre d’affaires global au niveau record de 2013 à 3,82 milliards d’euros.

Un résultat qui s’explique par l’acquisition du Chinois Jinyee, qui permet à Claas de se positionner en Asie et de doubler son chiffre d’affaires sur la zone, et par les performances de la marque sur le marché américain en progression de 11 % (essentiellement en récolte).

LA FRANCE EN RECUL

En Europe de l’Ouest, la situation est plus contrastée. Si l’Allemagne (1er marché de la marque) voit son chiffre d’affaires progresser de 4,1 % à 871 millions d’euros, la France (2ème marché) connait en revanche un recul de 10,6 %. Thierry Panadero, président de la filiale française, précise cependant que « Claas a progressé dans tous les secteurs du marché français » en citant l’exemple des tracteurs (+ 2 %).

C’est sur le segment des fortes puissances que Claas progresse, grâce notamment à la mise en commercialisation des nouveautés présentées depuis deux ans : Axion 900, Axion 800 ou encore Xérion. Aujourd’hui, le modèle le plus âgé a trois ans.

Et la firme ne compte pas en rester là. Elle annonce injecter chaque année 25 % de son budget R&D dans le tracteur (53 millions d’euros en 2014). De plus, suite à un accord avec les syndicats le 24 novembre 2014, l’usine du Mans est désormais capable de moduler la production de tracteurs Claas à hauteur de 20 % !

2015 plus difficile que 2014 ?

Les perspectives pour 2015 sont difficiles, avec un recul du marché qui devrait se poursuivre. « Le marché des tracteurs de fortes puissances est en recul du fait de la diminution des revenus agricoles des céréaliers, et en 2015 la renégociation des contrats laitiers devrait également impacter le marché des tracteurs de moyenne puissance » explique Thierry Panadero.

Claas vise pour 2015 des résultats équivalents à 2014.

Retrouvez toute l'actualité du constructeur sur : Claas.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous