Isabelle Alfano, directrice du Sima « Pourquoi le Sima Paris change »

Terre-net Média

La directrice du Sima, Isabelle Alfano, revient sur les changements de dates et d’orientations du Sima, le salon indoor de référence depuis presque un siècle en France. Ils sont intervenus après de longues consultations avec les autres salons européens et les constructeurs. Le salon se veut être, plus que jamais, fédérateur de l’ensemble des agricultures de la première puissance agricole européenne, humain et innovant.

Isabelle Alfano, directrice du Sima ParisIsabelle Alfano, directrice du Sima Paris. (©Comexposium)

Depuis 1922, le Sima rassemble tous les acteurs du monde agricole en France . Aujourd’hui, s’appuyant sur ses valeurs il se veut être, plus que jamais, fédérateur. Tout en préservant un lien fort avec son public, le salon prend un tournant inédit dans son histoire. Isabelle Alfano, la directrice du Sima, expose son point de vue.

Terre-net (TN) : Pourquoi changer les dates du Sima ?

Isabelle Alfano (I.A.) : « Le choix des nouvelles dates du Sima est le résultat d’une réflexion longue et approfondie. En effet, depuis plusieurs années, la question du positionnement et du changement de dates était régulièrement évoquée. En amont de cette prise de décision, nous avons eu des rencontres et des échanges avec la DLG, organisateur d’Agritechnica, et avec la FederUnacoma, organisateur de l’Eima. Il était important de prévenir les organisateurs des principaux salons européens de notre volonté de faire évoluer le Sima et du projet d’évolution des dates du salon. »

TN : Qu’attendez-vous des changements de dates et de cibles ?

I.A. : « En changeant les dates du Sima, nos objectifs sont de mieux répondre aux attentes exprimées par les exposants et visiteurs internationaux et d’inscrire le salon plus logiquement dans le cycle de décisions des affaires. Le Sima 2020 se tiendra donc du dimanche 8 au jeudi 12 novembre 2020. Pour des raisons de disponibilité du parc de Paris Nord Villepinte en 2020, les deux derniers jours du Sima seront donc communs aux deux premiers jours de l’Eima. En revanche, le Sima 2022 (qui fêtera son 100e anniversaire) se positionnera du dimanche 30 octobre au jeudi 3 novembre, soit deux semaines avant l’Eima (le Sima et l’Eima étant des salons différents en termes de positionnement). »

TN : Quels sont les retours des exposants sur ces nouvelles orientations ?

I.A. : « Les nouvelles ambitions du Sima, son nouveau positionnement et ses nouvelles dates font aujourd’hui l’unanimité auprès des exposants membres d’Axema et des "grands comptes" du salon. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 15 mai et nous avons déjà les premières réservations de stands.

Les principales motivations évoquées par les exposants sont : la nécessité d’une alternance entre les deux plus grands salons européens, dans les deux premières puissances agricoles d’Europe, l’Allemagne et la France ; l’intérêt de pouvoir présenter à l’occasion des futurs salons, des solutions qui ne soient plus seulement mécaniques mais qui s’insèrent dans une vision plus large de l’agronomie et de la zootechnie afin de répondre aux défis de l’agriculture et de l’élevage et enfin le besoin de disposer de rendez-vous aux dimensions internationales et d’une offre qui laisse la place aux technologies du numérique et de la robotique au service de l’agriculture. »

TN : Quel est le nouveau positionnement du Sima ?

I.A. : « Le Sima se positionne comme l’événement fédérant l’ensemble des acteurs du monde agricole, comme une plateforme d’échanges et de création de valeurs, ouverte à toutes les expressions qui concourent à la performance et la durabilité de l’agriculture. Un lieu où sont mis en lumière tous les enjeux sociaux, démographiques, économiques et environnementaux. Il est de notre responsabilité d’accueillir chacun et de créer les meilleures conditions pour aider chacun à réfléchir et à évoluer. Le positionnement du Sima et ses valeurs se retrouvent dans ce qui est désormais le manifeste du Sima que vous pouvez retrouver dans la vidéo diffusée le 15 mai. »

TN : Quels seront les contenus du salon qui restent et quelles seront les nouveautés ?

I.A. : « Salon de toutes les agricultures, valorisant la diversité et mettant l’humain au centre de toutes ses préoccupations, il défend l’équilibre entre productivité et durabilité. Le Sima affiche ainsi clairement ses ambitions et sa mission : "Révéler les solutions et les technologies dédiées au développement d’une agriculture durable et performante, au cœur de la 1ère puissance agricole européenne." À l’approche de son 100e anniversaire, le Sima se réinvente donc avec un nouveau positionnement : nouvelles dates, nouvelle plateforme de marque, nouvelle signature, nouvelle identité visuelle… Cela se traduit également par une nomenclature repensée permettant de proposer aux visiteurs une offre toujours plus complète et de présenter toutes les solutions afin de mieux répondre aux besoins des agriculteurs d’aujourd’hui. Cette prochaine édition proposera également un contenu encore plus riche en termes de conférences, de tables rondes, d’événements… ainsi que la mise en valeur encore plus marquée des innovations de tout le secteur agricole, dans sa plus large dimension internationale. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous