Info-firme La France réussit à Claas, Claas réussirait-il à la France ?

Terre-net Média

C’est une nouvelle année de progression pour le groupe Claas qui enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 11 % en 2013. La dynamique du groupe est bonne. La France devient son premier marché.

Les courbes des derniers Xerion présentés sur Agritechnica 2013.Les courbes des derniers Xerion présentés sur Agritechnica 2013. (©Terre-net Média)

Avec un chiffre d’affaires (CA) annoncé à 3,825 milliards d’euros pour 2013, en hausse de 11,3 % par rapport à 2012, Claas continue sa progression. Depuis 10 ans, la croissance annuelle du groupe est en moyenne au dessus des 10 %. Avec l’intégration de Renault agriculture, en 2003, le CA a plus que doublé (CA en 2003 : 1,496 milliards d’euros).

Pour la première fois de son histoire, le constructeur allemand a réalisé la plus grosse partie de son CA en France avec 887 millions d’euros, contre 836 millions en Allemagne. La France devient donc le premier marché pour le groupe. Hasard ou pas, la France est surtout du point de vue du marché des agroéquipements le plus dynamique en Europe cette année.

Néanmoins, les perspectives du groupe s’appuient sur son développement à l’international, notamment en Chine et en Russie (comme dans la ville de Krasnodar où le constructeur dispose d’une usine de moissonneuses-batteuses).

Pour 2014, le groupe envisage une légère évolution de son chiffre d’affaires.

Moins forte croissance de la Pdm que du CA

Retour au Mans ou à Woippy pour un second « cocorico » pour la partie française du groupe. « Quand on dit qu’on ne peut pas produire en France, nous, nous n’y croyons pas ! insiste Thierry Panadero, directeur Claas pour la France. Nous sommes un vrai industriel français qui fabrique pour la France et pour l’export, et qui emploie plus de 2.500 personnes (en hausse de 4.8 % en 2013) sur les 9.000 du groupe ». La France réussit à Claas, Claas réussirait-il à la France ? A la vue des millions investis dans les deux sites industriels français, on peut le croire.

Un doublé pour le Claas 850 Cmatic ! Elu Tracteur de l'année 2014 et Machine de l'année à Agritechnica 2013.Un doublé pour le Claas 850 Cmatic ! Elu Tracteur de l'année 2014 et Machine de l'année à Agritechnica 2013. (©Terre-net Média)

Côté tracteurs, à quelques jours de la fin de l’année, la part de marché du tractoriste ne devrait pas croître aussi fortement que son chiffre d’affaires. « Elle sera légèrement supérieure ou au moins conservée » confie Thierry Panadero. Malgré les fortes ambitions affichées en 2012, il explique être sur la voie de ses objectifs pour la France et qu’il profitera prochainement d'une gamme de tracteurs complète et à la hauteur des ambitions du groupe. Rappelons tout de même que le constructeur a lancé en 2012 la nouvelle gamme d’Arion 500 et 600 et qu’en 2013 ce fut le tour des Axion 800 et des Xerion. Sans parler du développement interne de la transmission à variation continue Cmatic pour les Arion.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous