; Pöttinger présente sa trémie frontale adaptée pour le semoir Terria

Fertilisation La trémie frontale Amico pour réduire la consommation énergétique chez Pöttinger

Terre-net Média

Combiner les outils pour minimiser les interventions, c'est l'idée proposée par Pöttinger avec sa trémie frontale Amico. Par exemple, en l'utilisant avec son déchaumeur Terra, le constructeur autrichien offre la possibilité de fertiliser au moment du déchaumage. Et selon le niveau auquel est réglé le sabot, la combinaison d'outils permet de gérer différentes situations. Détails.

Ensemble Pöttinger Amico et TerraEn combinant les outils, Pöttinger espère réduire l'empreinte environnementale de l'agriculture et limiter la facture carburant des exploitations. (©Pöttinger) 

Tout faire en un seul passage, tel que fertiliser tout en déchaumant, pour limiter le recours au carburant... qui n'en rêve pas tant le prix du GNR a flambé ? C'est ce que propose l'autrichien Pöttinger grâce à sa trémie frontale Amico

Dorénavant, il est possible de déchaumer et simultanément d'apporter de l'engrais.  L'objectif est donc de combiner les outils pour limiter le nombre de passage. La trémie frontale baptisée Amico permet par exemple d'ameublir le sol et d'apporter en même temps de l'engrais. A souligner d'ailleurs que la meilleure manière de rendre disponible le fertilisant pour les racines des végétaux c'est de la déposer directement dans le sol. Du coup, moins de lessivage est observé !

Le déficit en nutriments peut être compensé avec davantage de précision, quel que soit l'horizon du sol. La croissance des plantes en bénéficie aussi car l'apport est ciblé près des racines, ce qui les attire de fait. Le système racinaire se développe davantage, ce qui favorise la croissance de la plante.

Déchaumer, ameublir, fertiliser, rétablir les carences

Le déchaumeur Terra avec Fertilizer s'utilise aussi bien au déchaumage superficiel que lors d'un ameublissement profond. Son pas entre-dents est important ce qui facilite son utilisation en présence importante de résidus végétaux. Les résidus végétaux ou d'engrais vert sont enfouis via différents types de socs, complétés ou non par des ailettes. Différents niveaux de dépose de l'engrais permettent de cibler l'apport en fonction de l'horizon choisi. Au total, trois profondeurs de dépose sont réglables :

  • sabot réglé à 100 % vers le haut pour du semis directement dans la couche supérieure du sol, entre 0 et 5 cm. Le point d'éjection se trouve derrière l'étançon. Question fertilisation, il est préconisé d'utiliser ce dispositif plutôt au printemps au moment de la préparation du lit de semences. Les pertes par volatilisation sont ainsi évitées car l'engrais est aussitôt recouvert.
  • sabot réglé à 50 % : le semis s'effectue aussi bien en surface qu'au niveau de la semelle du soc. L'engrais est ainsi réparti sur tout l'horizon de travail, solution intéressante pour la fumure de fond. La méthode est adaptée pour un travail du sol automnal, avec des profondeurs de travail à partir de 15 cm.
  • sabot à 100 % vers le bas : l'engrais est placé à 100 % en profondeur, au niveau de la semelle du soc. Les engrais peuvent ainsi être déposés dans la couche inférieure du sol jusqu'à 35 cm de profondeur. Le sol est ameubli en profondeur, il est plutôt conseillé d'utiliser des engrais azotés stabilisés. A noter que dans ce cas, les pertes par volatilisation sont évitées. Ici, l'agriculteur peut notamment corriger des carences en nutriments.

Côté capacité, la marque propose soit 1 700, soit 2 400 l et profite d'une répartition du volume de 60/40. En termes de confort, la trémie frontale Amico est équipée de série de l'Isobus et peut travailler sous pression en mode SingleShoot. Les distributions sont gérées grâce à la commande intelligente avec modulation de débit. De plus, la trémie pilotée via l'Isobus peut aussi être combinée avec des outils d'une autre marque.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média