Nouveauté tracteur Landini renouvelle sa série 7 V-Shift pour jouer dans la cour des premium

Terre-net Média

Le salon du machinisme italien a ouvert les portes de sa version digitale le 11 novembre, l'occasion pour Landini de présenter sa nouvelle série 7 équipée d'une transmission à variation continue V-Shift. Design retravaillé, confort, ergonomie, connectivité... le tracteur dont la puissance oscille entre 200 et 240 ch, a de quoi jouer dans la cour des marques premium.

Landini série 7 V-ShiftLandini a lancé sa nouvelle série 7 V-Shift sur son stand virtuel à l'Eima de Bologne (Italie). (©Landini)

Landini dévoile sa nouvelle série 7 V-Shift, sur son stand virtuel du groupe Argo Tractors à l'Eima digital. Côté puissance, la gamme s'étale de 200 à 240 ch. Niveau autonomie, les ingénieurs ont augmenté la capacité du réservoir de carburant pour éviter d'avoir à ravitailler lors des longues journées de travail.

Principale nouveauté : la série 7 est désormais conforme aux exigences de la norme d'émissions Stage V. Certains éléments assurent la continuité avec l'ancienne gamme Stage IV. Par exemple, le châssis en fonte qui héberge le moteur. Il contribue à améliorer la robustesse de la transmission, à limiter la réduction du niveau de vibrations, à améliorer la capacité de traction, la maniabilité de l'engin et à supprimer le besoin en renforts pour supporter les outils attelés à l'avant.

Ventilateur à embrayage Viscotronic

À souligner l'apparition de la pédale de frein moteur, couplée au dispositif baptisé Engine Brake System. Le système utilise le papillon électronique motorisé du turbocompresseur pour augmenter le couple de freinage à disposition de l'opérateur, en le combinant aux freins standard de l'engin. Le ventilateur à embrayage Viscotronic est piloté par le module moteur, qui modifie sa vitesse de rotation en fonction des besoins de refroidissement. Résultat : moins de puissance absorbée et moins de bruit.

Les ingénieurs ont fait évoluer le design en vue d'intégrer les éléments de dépollution. En résulte par exemple la visibilité à 360°, renforcée par le pack éclairage comprenant 20 feux à Led, dont 12 sur le toit de la cabine. La marque pointe l'utilisation de matériaux haut de gamme, l'ergonomie des commandes, l'espace et le confort en cabine. En cabine, l'opérateur bénéficie d'une commande électrique pour gérer l'inclinaison du volant. Pour régler la hauteur, il suffit d'utiliser le levier.

Suspension de cabine semi active et pont avant suspendu à bras indépendants

La série 7 bénéficie de la suspension de cabine semi active nommée Landini Semi-Active Cab Suspension. Le calculateur contrôle et adapte la rigidité de l'amortisseur pour maintenir le confort quelles que soient les conditions. Sans oublier la suspension du pont avant à bras indépendants, qui rehausse la sécurité. Le groupe électrohydraulique gère le passage automatique de deux à quatre roues motrices, le blocage du différentiel et la mise à niveau automatique. Le relevage avant profite de 3,5 t de capacité et est équipé d'un capteur de position intégré directement dans le châssis. 

Question transmission, le constructeur installe donc sa boîte à variation continue à quatre étages. Elle permet entre autre de lancer le bolide sur une plage de vitesses de 40 m/s à 50 km/h. L'agriculteur a le choix parmi quatre régimes de prise de force : 540, 540 Éco, 1 000 et 1 000 Éco. Pour les outils nécessitant de l'huile, le circuit hydraulique à centre fermé débite jusqu'à 123 l/min d'huile. La direction bénéficie de sa propre pompe, qui débite 44 l/m. Ceux qui ont besoin de plus peuvent choisir la version Ultra Flow de 160 l/m, disponible en option.

Télégonflage EazyGrip

Les ingénieurs italiens ont opté pour un panneau de commande simple et épuré, en vue de conserver une utilisation facile des machines. Landini a d'ailleurs introduit l'ADS2 (Advanced Driving System 2), son système de guidage électronique intelligent. Objectif : plus de productivité, souplesse de la direction, amortisseurs actifs Road & Field, réalignement automatique des roues dans les deux sens de marche, volant actif à retour actif nommé haptic-vibra et fonctions de gestion des bouts de champs MyHMF. Sans oublier le système Precision Steering Management

Toujours par souci de simplicité, le menu MyLights gère la programmation des phares de travail pour garantir la visibilité nocturne. Le terminal DSM bénéficie d'un écran tactile de 12 pouces pour piloter l'ensemble des fonctions du tracteur. Il est compatible Isobus et reçoit la fonction EazyGrip, qui pilote la pression des pneus pour optimiser leur empreinte, leur capacité de traction et leur durée de vie.

Système de télémétrie Landini Fleet Management

Enfin, le tracteur est connecté grâce au Landini Fleet Management, le système de géolocalisation et de transfert de données télémétriques telles que la consommation de carburant, les heures moteur et la position satellite, la position, la vitesse, le régime moteur, le niveau de carburant, le diagnostic de l'état du tracteur pour aider le concessionnaire à organiser la maintenance et ainsi limiter le temps d'arrêt de l'engin.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous