Essai du Quadtrac 500 Case IH Loïc Delion, céréalier dans le Loiret : « Surpris ! »

Terre-net Média

Après avoir travaillé une vingtaine d’hectares à l’automne dernier avec le Quadtrac 500, Loïc Delion dresse un premier bilan positif qui semble confirmer l’intérêt d’utiliser des chenilles pour transmettre les 500 chevaux du moteur.

« Ce qui m’a surpris lors de l'essai du Quadtrac 500, c’est la transmission de sa puissance au sol ainsi que sa maniabilité » confie l’agriculteur du Loiret, Loïc Delion après avoir travaillé une vingtaine d’hectares. Bilan de l’essai : « le Quadtrac a répondu à mes attentes. J’ai pu travailller à 9/9,5 km/h à une profondeur de 20 cm (...) avec un taux de patinage compris entre 0 et 2 % pour une consommation de 20 l/ha ».

Les points forts à retenir du Quadtrac, selon Loïc Delion, céréalier dans le Loiret :

  • La transmission de la puissance
  • Visibilité arrière sur l’outil au travail
  • Maniabilité du tracteur
  • La finition intérieure du tracteur

  • Le guidage, problème d’alignement
  • Pas de pédale d’accélérateur
  • La brutalité dans le passage des rapports


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous