Quizz Vrai ou faux ? Testez vos connaissances sur les moteurs à hydrogène

Terre-net Média

Les évolutions moteurs seront sûrement le prochain bond technologique dans le machinisme agricole. La semaine dernière, nous avons consacré notre Une à un article sur les moteurs à hydrogène. La rédaction vous propose de tester vos connaissances dans un nouveau format d'article. Cliquez sur la coche verte si vous pensez que l'affirmation est vraie. Cliquez sur la croix rouge, dans le cas contraire. A la fin de l'article, vous obtenez votre score. N'hésitez pas à partager votre top score !

T6 140 Méthane Power T6 140 Méthane Power (©New Holland)
       
  • Un véhicule à hydrogène est plus efficace qu’un modèle diesel.

  • vrai faux
  • vrai
    D’une part parce que le dihydrogène a une plus forte valeur de contenu énergétique (120 kJ/g) que l’essence ou le diesel (respectivement 42,7 et 41,9 kJ/g), ce qui signifie qu’un gramme de dihydrogène libère près de trois fois plus d’énergie qu’un gramme de diesel ou d’essence. D’autre part, parce que le rendement (puissance mécanique délivrée par rapport à l’énergie thermique du carburant) d’une pile à combustible peut atteindre, selon les modèles, jusqu’à 50 %, là où les meilleurs moteurs diesel ne dépasseront pas 45 % (35 % en essence). Rappelons en complément qu’un moteur électrique offre un rendement de 80 à 85 %.
  • Les véhicules à hydrogène seront hors de prix.

  • vrai faux
  • vrai et faux
    Il est vrai que pour le moment les modèles Toyota et Honda, dont l’arrivée sur le marché français est prévue à l’horizon 2017, sont annoncées à des tarifs européens plutôt élitistes, de l’ordre de 65.000 €. Mais comme toutes les nouvelles technologies, leur démocratisation ira de pair avec des coûts de production, donc des tarifs, plus abordables. Le média Übergizmo annonce ainsi que Toyota se donne pour objectif de réduire le prix de sa Miraï de 50% d’ici 5 ans.
    A noter, de part leurs prix, les tracteurs de moyennes et fortes puissances pourront (proportionnellement) plus facilement absorber le surcoût d’une pile qu’un véhicule de tourisme.
  • Le fonctionnement d’une pile à combustible est dangereux avec un risque important d’explosion du dihydrogène.

  • vrai faux
  • faux
    Le stockage du dihydrogène peut être délicat, de part la nature (très) volatile du gaz et (très) inflammable (de plus la flamme est incolore). Il existe cependant aujourd’hui des solutions fiables de stockage, que ce soit à l’état gazeux ou liquide. En revanche, une pile à combustible fonctionne comme une pile « classique ».
  • Un tracteur à hydrogène a une autonomie ridicule.

  • vrai faux
  • faux
    Si pour sa première génération de tracteurs NH2 (2009) New Holland annonçait une autonomie de 1h30 de travail (pour une puissance de 110 ch), deux ans plus tard la seconde génération doublait la mise avec une autonomie de 3 à 4h (140 ch). Plutôt intéressant, d’autant plus qu’il n’y a pas un temps de charge prohibitif comme sur certains véhicules électriques. Il suffit de refaire le plein de dihydrogène.
  • Un tracteur à hydrogène permet d’être autonome en carburant sur sa ferme.

  • vrai faux
  • vrai et fauxLe tracteur à hydrogène ne permet pas en lui même d’être autonome en énergie, mais il s’inscrit dans la réflexion de New Holland sur ce sujet. « Le concept de la ferme autonome en énergie est basé sur la capacité des exploitations agricoles à produire de l’énergie électrique à partir de sources renouvelables et respectueuses de l’environnement « explique la firme.

    Par exemple, en valorisant l’unité photovoltaïque ou de méthanisation d’une exploitation par la production de dihydrogène ensuite utilisé dans le tracteur de la ferme.
Votre résultat :


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous