Agriculture de précision / Enquête Y a-t-il une place pour un marché de l'occasion en France ?

Terre-net Média

L'agriculture de précision est le nouveau vecteur de rentabilité des exploitations et un marché à conquérir pour les agrofournisseurs. Avec un marché du matériel neuf en pleine expansion, qu'en est-il de celui de l'occasion ? Fiable, évolutif, dépassé voir obsolète... Comment ce dernier peut-il être apprécié ? Y a-t-il un parallèle avec le marché de l'informatique où le matériel n'a que rarement de seconde vie ? Enquête auprès des constructeurs de machines agricoles.


Les prix des équipements d'agriculture de précision d'occasion peuvent paraître intéressants, avec des décotes de
20 à 50 % la première année pour certains matériels comme les barres de guidage. (© Terre-net Média)

L’agriculture de précision, une problématique importante dans la définition des stratégies des exploitations agricoles, influant directement la rentabilité des chantiers et le confort de travail, est également un catalyseur d’innovation pour les agro-fournisseurs. Terre à Terre 2011 l’a démontré en deux nombres : 3.200 visiteurs et 1.200 projets d’achat de matériels d’agriculture de précisiondans les deux ans. Le marché du neuf est en pleine phase d'expansion, notamment grâce à une prise de conscience de ce qu’est l’agriculture de précision, et à une vulgarisation des technologies qui les rend de plus en plus accessibles. En revanche, la question se pose pour le matériel d’occasion. Ce type de matériel, de par sa durée de vie ou sa finition technologique, peut-il intéresser en seconde main ? En effet, si on croise régulièrement des tracteurs de plus de 10 ans en bon état dans nos campagnes, trouver du matériel électronique avec une durée de vie similaire s’avère plus délicat.

Pour répondre à cette question, il faut au préalable distinguer les solutions intégrées, comme les monitorings couplés à certains pulvérisateurs, des solutions mobiles type barres de guidage. Un marché de l’occasion ne peut concerner que les solutions nomades, la durée de vie et la commercialisation des premiers étant complètement liées aux tracteurs ou outils sur lesquels ils reposent.

« Il revient plus cher de maintenir un matériel obsolète que d’en acheter un neuf »

Les agro-fournisseurs sont unanimes, pour eux le marché du matériel d’agriculture de précision est similaire à celui de l’informatique : technologique, complexe de par la nature des produits et avec une succession rapide des générations. En outre, il évolue trop vite pour que des « secondes mains » soient intéressantes. De plus, selon Jean-Christophe Campet, spécialiste de l’agriculture de précision pour New Holland, à partir d’un moment « il revient plus cher de maintenir un matériel obsolète que d’en acheter un neuf ». Selon les concepteurs, les agriculteurs préfèreront toujours acheter du matériel neuf pour avoir la dernière génération et les nouvelles applications.

Du côté de l’offre, les prix peuvent paraître intéressants, une barre de guidage décotant par exemple de 20 à 50 % la première année. Mais les constructeurs mettent en garde contre les outils dont les monitorings et autres accessoires d’agriculture de précision, ne sont pas d’origine. La durée de vie de ces assemblages varie de 4 à 10 ans selon l’application du technicien qui l’a réalisé et l’utilisation quotidienne.

Sur Terre-net Occasions, une annonce concernant du matériel de guidage est consultée en moyenne 200 fois par mois, quand une annonce de tracteur se « contente » de 100 à 120 vues sur la même période. Il convient cependant de pondérer cette observation avec le nombre d’annonces de matériels d’agriculture de précision qui représente moins de 0,05 % de l’ensemble des annonces. Il ne faut pas oublier non plus que le marché du neuf est encore très récent, et qu'un marché de l'occasion ne peut pas être aussi vieux que celui du neuf.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Le temps d'un sondage, Terre-net Média vous laissait la parole en vous demandant si vous étiez prêts à acheter du matériel d’agriculture de précision d’occasion. Vous êtes 2.873 à nous avoir répondu.


(© Terre-net Média)

Plus de 20 % d’entre vous sont prêts à faire le pas, tandis que près de 38 % préfèrent acheter à neuf. Parmi ces derniers, il y a un équilibre quasi-égal entre ceux qui expliquent ce choix par la durée de vie de ce type de matériel et ceux qui préfèrent avoir la dernière génération de technologies.

On note par ailleurs que près d’un tiers d’entre vous ne souhaite pas pour le moment acquérir ce type de matériel.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également


Contenu pour vous