Berthoud Du nouveau sur les Raptor, Racer et Alto

E.M. Terre-net média

Des options pour mieux lutter contre la chrysomèle du maïs sur les automoteurs Raptor, une simplification de la mise en œuvre sur les traînés Racer EX et EXS, ou encore davantage d’équipements sur les portés Alto... Quelle que soit la gamme, Berthoud cherche à offrir toujours plus de sécurité et de confort aux agriculteurs.

Les Raptor visent la chrysomèle


Pour traiter de 0,5 à 3,15 m de hauteur. (© DR)

Sur ses automoteurs Raptor avec des gardes au sol de 1,4 et 1,6 mètres, Berthoud propose depuis cet été une option pour mieux lutter contre la chrysomèle du maïs : un système à double cadre et à chaîne pour travailler de 0,5 à 3,15 mètres.

« On traite souvent la chrysomèle début juillet, quand le maïs est à la floraison donc déjà haut. Pour être efficace sans endommager la culture, il faut un grand dégagement et une hauteur de rampe importante, souligne François-Xavier Janin, chef produits grandes cultures chez Berthoud. Grâce à un interrupteur, l’utilisateur peut relever ou baisser la rampe depuis la cabine. On peut donc traiter plus haut, mais aussi plus bas, par exemple pour le désherbage en sol nu. Pouvoir descendre jusqu’à 50 cm permet aussi de limiter la dérive. »

Autre nouveauté sur les Raptor avec un grand garde au sol ? Un marchepied amovible pour accéder plus facilement aux vannes de mise en œuvre et à la trémie d’incorporation. Escamotable, il s’intègre sous la trémie quand il est plié.

Simplification des Racer

Le constructeur a aussi fait évoluer son cœur de gamme : les Racer EX et EXS de 2.500 à 3.200 litres et les Maxxor EXS 4.000 litres. Le poste de mise en œuvre a notamment été simplifié. « Nous avons réduit de nombre de vannes de six à trois, précise François-Xavier Janin. Il y a désormais une vanne deux étages pour gérer les fonctions d’aspiration et de refoulement. Une vanne pour réaliser le rinçage de la rampe sans retour. Et une vanne pour la modulation de brassage. Moins de vannes signifie aussi moins de tuyaux donc moins de volume résiduel. »


Zoom sur le Racer. (© DR)

Ces pulvérisateurs traînés peuvent désormais aussi recevoir en option la dilution de fond de cuve. « L’utilisateur peut gérer les séquences de dilution de fond de cuve depuis le poste de pilotage. C’est plus simple et ça aide à réduire les volumes résiduels en fin d’application. »

Plus d’équipements sur les Alto


L'Alto a différents niveaux d'équipements. (© DR)

D’une capacité de 300 à 800 litres, les portés Alto ciblent, quant à eux, les petites structures de polyculture, mais aussi de viticulture ou d’arboriculture car leur gabarit compact convient également bien aux tracteurs étroits.

« Contrairement à leurs prédécesseurs (Pulvasol et AccessProgress), tout est intégré sur les Alto (lave-main, cuve de rinçage….). C’est un appareil de base disponible avec différents niveaux d’équipement. En option, l’agriculteur par exemple ajouter une trémie ou encore choisir entre deux types de régulation : à pression constante ou DPM. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous