Rampe de pulvérisateur La gamme Delta Force de Hardi revient en force

Terre-net Média

Hardi étend sa gamme de rampes de pulvérisateurs Delta Force avec un modèle de 24 m ainsi que trois largeurs à repliage en trois bras, de 27, 28 et 30 m. Performance, rapidité et qualité d'application. Trois mots qui montrent la philosophie de la marque pour tenter de répondre aux nouvelles exigences des agriculteurs en termes de pulvérisation. Le carbone permet aussi de réduire le poids des machines sans compromettre leur résistance à la casse. Détails.

La rampe Delta Force en carbone est quasiment incassable.La rampe Delta Force en carbone est quasiment incassable. (©Hardi)

Performance, rapidité et qualité. Trois mots qui répondent aux nouvelles exigences des agriculteurs en termes de pulvérisation. La gamme de rampe Delta Force de Hardi répond à ces attentes, tout en conservant un gabarit de transport réduit (2,55 m) en particulier grâce à leur design.

Suspension de série

Depuis le lancement de la série, elle ne cesse de s'étoffer. Le constructeur ajoute deux modèles supplémentaires : un de 24 m et l'autre de 27 à 30 m en trois bras. De série, le système bénéficie d'une suspension mécanique, capable de réduire l'effet des mouvements horizontaux. Pour les agriculteurs plus exigeants, une version hydraulique est proposée en option. La conception des rampes permet aussi de conserver un gabarit raisonnable pour les trajets sur route. En position repliée, le Navigator 4000 mesure seulement 3,4 m de haut.

Les nouveaux modèles à trois bras de 27, 28 et 30 m sont plus flexibles grâce notamment au système de pliage partiel des tronçons. Une solution intéressante pour les agriculteurs ayant des petites parcelles, dans lesquelles l'accès est difficile avec des engins de grande largeur. Ces rampes seront disponibles sur les pulvérisateurs Navigator 4000, 5000 et 6000 et sur les Commander 4500 et 5500.

Moins de poids et une résistance sans compromis

Autre nouveauté : la rampe de 39 m en fibre de carbone. Pour le constructeur, l’objectif est clair : réduire le poids de l’outil sans compromettre sa résistance. Les tronçons en fibre de carbone sont plus légers, donc sont installés en bout de rampe pour réduire les contraintes transmises à la partie centrale. Résultat : le travail est plus précis, même dans les terrains accidentés.

La partie en fibre de carbone est conçue comme une structure tridimensionnelle. Le but est de réduire au maximum l'effet de fouettement et les mouvements verticaux. Cette matière a une capacité d’amortissement 12 fois supérieure à celle de l’acier. Certains la qualifient même de matière inerte, sans oscillation naturelle.

Une rampe quasi incassable

Les ingénieurs tissent la fibre, avant de la cuire dans un milieu sous vide d'air, une technique qui évite la présence de bulles d’air. Le poids de la matière obtenue est quatre fois inférieur à celui de l’aluminium. Et surtout, elle est presque incassable. Lorsque malgré tout cela arrive, un kit permet de réparer la partie endommagée.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous