Fertilisation Monosem électrifie les fertiliseurs frontaux

Terre-net Média

Monosem a profité de l’Agritechnica à Hanovre pour sortir un nouveau concept dans le domaine de la fertilisation : un fertiliseur avant électrique, qui complète la gamme de semoirs à entraînement électrique.

Le fertiliseur avant Monosme a une distribution électiruqe.Le fertiliseur avant Monosem a une distribution électrique. (©Monosem)

La distribution du nouveau fertiliseur frontal Monosem est entraînée par un moteur électrique, piloté par un  boîtier Isobus (Ecu). Un radar capte la vitesse et la transmet au boîtier, qui adapte le débit proportionnellement. L’absence de roue simplifie l’utilisation du semoir, lors du binage par exemple.

Une fonction du boîtier permet d'effacer le temps passé par l'engrais pour aller de la distribution à l'enfouisseur. Pour cela, le démarrage du moteur est simplement anticipé d'autant. Ainsi, le système supprime les zones non fertilisées lors de chaque démarrage.

Pour son pilotage, l’outil nécessite un terminal Isobus. Monosem propose plusieurs modèles dont le CS 8000, le CS 8000 Touch ou le CS 8000 Mini. Celui du tracteur peut aussi faire l’affaire, à condition d’être compatible.

L’utilisateur règle la dose, vérifie la vitesse de rotation de la turbine et le niveau d’engrais depuis la cabine. Lors du semis avec un Monoshox NG Plus ME ou un Meca V4E, le terminal pilote les deux appareils simultanément.

La distribution a été conçue pour l’engrais. Comme sur les versions mécaniques, elle est entièrement en inox et dispose d’un agitateur intégré. Les roues doseuses se changent facilement, sans outil, même avec une trémie pleine grâce à la trappe de fermeture.

La distribution est en inox avec un agitateur et des roues de dosage interchangeables.La distribution est en inox avec un agitateur et des roues de dosage interchangeables. (©Monosem) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous