Sondage Quatre facteurs influencent la modulation intra-parcellaire

Terre-net Média

En fonction des sondages et de la saisonnalité des travaux, entre 30 et 45 % des agriculteurs déclarent réaliser de la modulation intra-parcellaire. Pour cela ils s’appuient sur différents éléments comme les cartes de végétation, les analyses de sols, les cartes de rendement ou des capteurs embarqués.

Lors d’un sondage réalisé en novembre dernier sur Terre-net.fr, 1 043 agriculteurs ont répondu à la question : « Avez-vous recours à la modulation intra-parcellaire sur votre exploitation ? » 

Si 71,43 % des répondants n’ont pas recours à la modulation, ils sont 18,7 % à déclarer la pratiquer de manière manuelle et seulement 9,8 % à la réaliser de manière automatique. Au total, 28,5 % des agriculteurs utilisent l’agriculture de précision pour réaliser une modulation intra-parcellaire.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l’échantillon n’a pas été redressé).

Ces chiffres diffèrent d’un sondage réalisé au printemps précédent mais les proportions restent semblables. Il y a certainement un effet de saisonnalité des travaux qui impacte sur le résultat.

Mais quelles sources d’informations utilisent-ils pour réaliser cette modulation ?

C’est pour tenter de répondre à cette interrogation qu’un second sondage réalisé début décembre 2018 a permis à 1 150 lecteurs de Terre-net de répondre à la question : « Quel type de données utilisez-vous le plus pour moduler ? »

La grande majorité, 75 %, confirme qu’elle ne réalise pas de modulation. 10,17 % des répondants déclarent moduler en fonction de cartes de végétation. 6,43 % modulent en se basant sur des analyses de sols. 4,87 % en se basant sur la carte de rendement des précédents. Enfin, 3,48 % déclarent utiliser des capteurs embarqués.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l’échantillon n’a pas été redressé).


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous