; Rousseau complète sa gamme d'épareuse à entraînement électrique

Épareuse électrique Rousseau complète sa gamme 100 % électrique pour atteindre 100 machines en 2022

Terre-net Média

Rousseau fait un pas de plus en matière de transition énergétique et complète sa gamme d'épareuses électriques. De quoi faire diminuer la consommation de carburant. Sans oublier l'engagement de la marque à contribuer au fonds "plantons l'avenir" à chaque unité vendue.

Épareuse Rousseau E-Thenor 615PARousseau étoffe sa gamme d'épareuse électrique grâce à la E-Thenor 615 PA. (©Rousseau) 

Dévoilée en 2017, la gamme d'épareuses Rousseau 100 % électrique compte désormais un modèle supplémentaire pour espérer atteindre son objectif de 100 machines en 2022. Son nom : E-Thenor 615 SPA

Outre les économies de carburant, l'outil vise à améliorer le respect de l'environnement et joue un rôle avant-gardiste en matière de transition énergétique. D'après le constructeur, l'épareuse électrique promet de diminuer la consommation moyenne de carburant de 35 %. Pour mémoire, sur la gamme E-TP, la transmission de puissance hydraulique a été remplacée par une transmission électrique dont le rôle est d’entraîner le rotor.

Une épareuse vendue = un don à "plantons l'avenir"

L'idée est assez simple : réduire drastiquement le régime moteur du véhicule porteur pour faire chuter la consommation de GNR. Sans compter que l'usure du tracteur devrait également s'en ressentir. L'entretien des espaces verts et des accotements devrait permettre de limiter le coût de l'intervention versus le même outil en version hydraulique : vidanges, changement de filtre, risque de pollution intérieure du circuit hydraulique lié au changement d’outils... A noter aussi le gain en termes de confort pour l'opérateur grâce à la réduction du bruit estimé à 10 dB avec un groupe de fauche et 20 dB avec un lamier de coupe.

Dans le contexte d’urgence climatique actuel, l’accent a aussi été mis sur l’éco-conception de la gamme : 

  • Eemplacement du système hydraulique du rotor par un système électrique, ce qui de fait supprime le risque de pollution extérieure en cas de fuite d’huile ;
  • Absence de batterie éliminant là encore la question du recyclage.

Question technique, l'engin bénéficie d'un bras avancé de 70 cm, soit 1,4 m entre l'axe de la flèche et celui du rotor. Le système offre la même cinématique que sa cousine hydraulique, la Thenor 610PA.

Pour aller plus loin dans sa démarche, le constructeur effectue un don au fonds de dotation "plantons l'avenir" à chaque unité vendue. Une manière d'affirmer la position durable de l'entreprise, démarche allant de pair avec le développement de la gamme électrique.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média