Automoteur Hardi Rubicon 9000 : un max de productivité

Terre-net Média

Le pulvérisateur Hardi Rubicon 9000 offre une productivité accrue grâce à sa capacité de 9 000 l et sa rampe dont la largeur peut atteindre 52 m. Sans oublier la transmission hydrostatique Danfoss, capable de transformer l’engin en un véritable avion de chasse et de le propulser jusqu'à 56 km/h sur la route ou 32 au champ. Résultat : équipé de la rampe 48 m, l'engin pulvérise des records et survole jusqu’à 170 ha/h. Au total, 1 000 ha par jour !

Automoteur Hardi Rubicon 9000380 ch et 9 000 l de cuve, l'automoteur Rubicon 9000 est le plus gros de la gamme Hardi. (©Hardi)

Le plus gros pulvérisateur de la gamme Hardi bat des records de productivité dans la catégorie des engins automoteurs. Il a été conçu pour répondre aux besoins des grandes exploitations, notamment en Australie. Capacité et maniabilité ont été intégrées pour décupler ses performances de manière à ce que l’outil avale les hectares sans perdre de temps. Son nom : Rubicon 9000.

Grâce à sa cuve de 9 000 l, l’opérateur limite la perte de temps sur la route et au remplissage. Son moteur Cummins QSL 9 de 8,9 l de cylindrée délivre une puissance de 380 ch. Pour optimiser ses performances, il bénéficie de commandes électroniques facilement intégrables. L’agriculteur perd moins de temps à ravitailler grâce au réservoir de carburant d’une contenance de 1 200 l.

Vitesse de pointe : 56 km/h

Sur la route, le Rubicon 9000 est une fusée. La transmission hydrostatique intelligente Danfoss H1 offre une vitesse de pointe de 56 km/h (dans les pays où cette vitesse est autorisée). Avec possibilité de quatre roues motrices. Au champ, sa vitesse de pulvérisation peut atteindre 32 km/h. Autant dire qu’à cette vitesse, la rampe, dont la largeur varie de 24 à 52 m, apporte un débit de chantier important.

Selon les tests conduits par le constructeur, en augmentant la largeur de travail de 36 à 48 m, le débit de chantier bondit aussitôt de 35 %. Par exemple, avec un Rubicon 9000 équipé d’une rampe de 48 m et pulvérisant à 35 km/h, la capacité à l’heure atteint 170 ha/h !

En cabine, la visibilité accrue sur la rampe améliore le confort de travail de l’opérateur. Sans quitter son siège, la vue est bonne et sécurise la pulvérisation. Autres avantages : la qualité de l’air respiré, le niveau sonore, les vibrations et l’ergonomie du poste de conduite.

Suspension de rampe à rigidité variable

Question stabilité de la rampe, la rigidité du système de suspension est réglable. Les ressorts et les vérins du cadre sont indépendants pour maintenir la stabilité de la flèche en toutes circonstances. La largeur du cadre central améliore la visibilité vers l’avant de l’appareil et le ressort de tension le maintient en position médiane alors que l’amortisseur hydraulique absorbe les mouvements. L’opérateur peut modifier la résistance directement depuis la cabine.

Pour assurer la stabilité de la machine quelle que soit la déclivité des parcelles, la voie varie de 3 à 4 m. La garde au sol ne fait pas de compromis et atteint 1,8 m de dégagement. Le dessous du châssis est protégé par des carters pour ne pas que la végétation s’accumule et endommage l’engin. Enfin, côté poids, la bête accuse 26,4 t sur la balance cuve pleine (avec une rampe de 48 m). La charge est bien répartie avec 48,7 % de la masse sur l’essieu avant et 51,3 % à l’arrière. Petite précision : ce modèle n'est pas commercialisé en France.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous