Nouveautés… Télescopiques JCB met l’accent sur la manutention

Elodie Mas Terre-net média

Les principales nouveautés JCB dévoilées à Agritechnica concernaient les télescopiques. En plus de son modèle compact, le 515-40, le constructeur présentait le 527-58, destiné aux bâtiments étroits avec son gabarit de 2 m x 2 m, et un nouveau concept : le 550-80 qui offre 5 tonnes de capacité et 8 m de hauteur.


Le 550-80. (© Terre-net Média)
« Nos toutes dernières innovations concernent la manutention, notre spécialité. Nous cherchons à offrir de nouvelles solutions en terme de productivité », lance Olivier Deneufbourg, directeur général JCB France. La preuve avec le nouveau concept présenté à Agritechnica : le 550-80. Un télescopique dont les performances le rapprochent des agro-chargeuses afin d’élargir la cible d’utilisateurs.

« D’une capacité de 5 tonnes et de 8 mètres de hauteur, il a une puissance de 130 chevaux, détaille Philippe Girard, responsable marketing JCB France. Le nez de flèche reprend la cinématique en Z des chargeuses et sa boîte Full Powershift permet d’aller jusqu’à 40 km/h. Doté de notre système de suspension active, il offre aussi la possibilité de remorquer, en bioénergie par exemple. Nous avons cherché à optimiser la puissance tout en conservant la maniabilité puisque son rayon de braquage est de seulement 3,70 m. »

Ce nouveau télescopique devait être commercialisé dans le courant 2010.

Faciliter l’accès aux bâtiments

Autre modèle exposé à Hanovre, le 527-58 a, lui, été développé pour faciliter l’accès aux bâtiments. Et il sera disponible dès le début de l’année prochaine. « C’est le premier télescopique avec un gabarit de 2 m x 2 m, souligne Philippe Girard. Il devrait par exemple être populaire en Bretagne. »

D’une capacité de 2,7 tonne et de 5,8 mètres, cette nouvelle machine est dotée d’un moteur JCB Dieselmax de 100 chevaux. « Mais la compacité ne va pas sans la visibilité, grâce à la cabine, ni sans la maniabilité (rayon de braquage de 3,15 m) grâce aux quatre roues motrices ou encore à la nouvelle transmission à variation continue Walterscheid. Equipé d’un châssis monobloc, le 527-58 offre un excellent rapport poids/puissance avec 18,2 chevaux/tonne. »


Le 527-58. (© DR)

Les autres évolutions ?

En plus de la sortie de nouveautés, JCB continue de faire évoluer ses télescopiques. Ils peuvent désormais par exemple être équipés du joystick servo-piloté qui permet notamment d’avoir un débit constant en bout de flèche ou de permuter les deux voies hydrauliques. Toute la gamme va aussi disposer de pompes à débit variable de 140 l/mn. Autre changement, JCB change de fournisseur de sièges. Le constructeur s’équipera désormais chez Grammer.

Pour en savoir plus, lire aussi la présentation du 515-40 : « Une version mini chez JCB ».

« Le marché de l’agricole résiste mieux que celui du BTP »


Olivier Deneufbourg. (© Terre-net Média)
Le constructeur vient de publier ses derniers chiffres. « Le résultat avant impôts s’est élevé à 39 millions de livres sterling pour un chiffre d’affaires de 2 milliards de livres, détaille un communiqué. Ayant vendu 57.000 machines dans le monde, JCB détient 10,8 % des parts de marché. Il reste donc le 3e fabricant mondial d’équipements de construction en volume et conserve sa position de n°1 sur le secteur des chargeuses-pelleteuses avec plus de 33 % des parts de marché. Comparativement au marché du BTP, qui a régressé de 15 %, celui de l’agriculture a progressé pour la 6e année de consécutive avec 14 % de croissance. »

Comme tous ses concurrents, JCB a, en revanche, connu une baisse de son activité en 2009. « L’année avait démarré fort mais il y a eu un tassement des ventes depuis l’été, commente Olivier Deneufbourg, directeur général France. D’après nos prévisions, 2010 devrait à peu près égaler 2009, c'est-à-dire qu’on revient au niveau "un peu plus raisonnable" de 2007. Nous avons sorti une cinquantaine de nouveaux produits depuis 6 ans. Les marchés qui sortent actuellement du lot sont l’Australie et l’Amérique latine. Et on commence à entrevoir des signes de reprises à l’Est. »

Changement de direction

Suite au départ de Matthew Taylor, c’est Alan Blake qui prendra sa suite au poste de président directeur général de JCB à partir de janvier. Ce changement de direction entraîne d’autres nominations. Tim Burnhope prendra en effet la responsabilité des ventes, du marketing, du développement produits, de l’engineering et du support clients. Graeme MacDonald prendra la direction des usines du groupe, des achats et de la logistique. Et David Bell endossera le rôle de directeur du développement sur les zones export d’Asie et d’Amérique du Sud. David Miller garde, quant à lui, sa fonction de directeur financier.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous