Pneumatiques Goodyear développe un nouveau pneu « vert »

Elodie Mas Terre-net média

Le fabricant poursuit ses recherches pour réduire l’utilisation des dérivés de pétrole dans la composition de ses pneumatiques agricoles. Au Sima, il présentera BioTred2, conçu avec de l’huile de Palme.


BioTred2 comporte de l'huile de palme. (© DR)
Après le BioTred1, présenté au Sima 2003, Goodyear sort le BioTred2. Le premier pneumatique intégrait un polymère à base d’amidon de maïs. Le second utilise de l’huile de noix de palmier à la place de l’huile aromatique distillée (Dae). Deux innovations différentes qui s’inscrivent dans la continuité et dans la même logique de développement durable : réduire les dérivés du pétrole dans la composition des pneumatiques pour diminuer les incertitudes de coût et  anticiper la pénurie annoncée de l’or noir.

« Un pneu est composé de 12 à 15 mélanges de gommes et on veut essayer de remplacer les huiles dérivées du pétrole par des huiles d’origine végétale renouvelables, annonce Patrick Kunysz, ingénieur agricole qui a travaillé sur BioTred2. L’idée est d’utiliser des huiles qui ne sont pas utilisées en agroalimentaire et, évidemment, de ne faire aucun compromis sur la qualité. Nous avons donc dû reformuler tous les mélanges de gomme et modifier les procédés de fabrication car les performances de BioTred 2 doivent être aussi bonnes voire meilleures que celles d’un pneu agricole conventionnel de la gamme Optitrac. Ce concept a subi quatre types de tests sur deux ans et quatre continents qui ont été concluants. »

Commercialisation et prix inconnus

Le BioTred 2 est donc techniquement au point, mais Goodyear ne sait pas encore s’il le commercialisera un jour ou pas. Tout dépendra du marché et des évolutions de la législation.  
«  C’est actuellement un prototype. Si l'on ressent un fort intérêt, par exemple au Sima, on peut accélérer sa mise en production, précise Herman Vereecken, directeur marketing agricole Europe. Nous savons le faire donc on peut le commercialiser en 6 mois. Mais ça peut aussi prendre 2 ans ou plus... On ne sait pas encore si on va se lancer ni quand. »

Du coup, le fabricant de pneumatiques ne se prononce absolument pas sur le prix de son innovation... « C’est un produit concept. Nous nous positionnerons mais on ne peut rien dire pour le moment car ça dépend de multiples paramètres, dont le prix du pétrole au moment choisi… On n’écarte pas l’idée d’associer les innovations technologiques du BioTred1 et du BioTred2 dans un même pneu à l’avenir non plus… »

S’il le commercialise, Goodyear a, en tous cas, déjà anticipé la nouvelle règlementation européenne. « A partir de janvier 2010, on ne pourra plus utiliser de Hpa (huiles aromatiques polycycliques) donc les mélanges de gomme du BioTred2 respectent cette prochaine législation; comme tous les autres produits que nous développons actuellement. »

Vraiment vert ?

Reste aussi à savoir si ce pneu revendiqué « vert » n'aurait pas un impact sur l'environnement car la plantatation de palmiers se fait en général au détriment de zones forestières... 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous