Nouveautés machines Amazone mise sur le Sima

Terre-net Média

Pour le Sima, Amazone présente une nouvelle machine : le Cirrus en version CC qui permet de doser et de semer deux produits différents, à des doses et profondeurs distinctes. Amazone présentera également sur son stand les versions finalisées des déchaumeurs combinés Ceus et des pulvérisateurs portés UF 2002. Le salon sera aussi l’occasion pour la marque de présenter les dernières évolutions sur son pulvérisateur automoteur Pantera 3.

Amazone propose plus de 10 nouveautés sur son stand au SimaAmazone propose plus de 10 nouveautés sur son stand au Sima (©Terre-net Média) 

« Avec un stand de 2 220 m², 35 matériels présentés dont 10 nouveautés, 100 collaborateurs d’amazone recevront les visiteurs du Sima 2019.  Le devenir de ce salon passera par une plus-value par rapport aux informations trouvées sur Internet » déclare Florent Guilleman le directeur général d’Amazone en France. La marque mise donc fortement sur le salon de Villepinte.

 Le Cirrus-CC de Amazone permet une implantation plus efficace des mélanges de fourrage, des semences mélangées et des couvertures végétales Le Cirrus-CC d'Amazone permet une implantation plus efficace des mélanges de fourrage, des semences mélangées et des couvertures végétales. (©Amazone)

Cirrus CC le semoir DoubleShoot

Amazone propose déjà le Cirrus avec une trémie ouverte et une unité de dosage pour le semis d’une seule culture. Le Cirrus-C, actuellement sur le marché, offre la possibilité de doser deux produits différents. La deuxième culture (ou l’engrais) est déposée dans la ligne de semis en mode « Singleshoot », directement avec la semence de la première culture.

Le Cirrus-CC, la grande nouveauté Amazone du Sima, est équipé d’une trémie sous pression de 4 000 litres et de deux unités de dosage électriques. En plus du procédé « Singleshoot », le nouveau Cirrus-CC est équipé d’une deuxième voie d’alimentation « Doubleshoot » et de socs mono-disque FerTeC supplémentaires devant le rouleau pneu. Deux produits peuvent ainsi être dosés et implantés différemment :

  • Semis d’une semence via les socs RoTeC pro ou TwinTeC
  • Semis d’une semence et d‘engrais (deuxième culture) dans la même ligne de semis en procédé « Singleshoot »
  • Semis de la semence et de l‘engrais (deuxième culture) sur deux lignes de semis différentes en procédés « Doubleshoot » 
  • Combinaison du procédé « Singleshoot » et « Doubleshoot » 

L’utilisateur bénéficie ainsi d’une multitude de possibilités d’utilisations culturales. Par exemple, une petite quantité d’engrais peut être apportée directement à la graine, favorisant le développement de la plantule. Le reste est ensuite implanté par un soc spécifique à côté et en-dessous de la ligne de semis pour éviter les risques de brûlures. Autre exemple, cette technique permet une séparation des graines fines et grosses pour une implantation plus efficace. En effet, les graines qui germent à la lumière sont semées à des profondeurs différentes de celles qui germent dans le noir.

Si besoin, l’ajout du GreenDrill 500 compact permet de doser une troisième culture et de l’implanter.

2019 est l’année du semis pour Amazone. En plus du Cirrus CC, la marque présente aussi le Centaya combidisc, disques de 410 mm, avec des disques à la place de la fraise rotative. Ainsi les débits de chantier d’été peuvent être augmentés tout en minimisant la puissance du tracteur nécessaire. Les Centaya sont aussi disponibles en 3, 3,5 et 4 mètres. Les modèles de semoir Cataya mécaniques sont disponibles avec un entrainement électrique et une multidistribution de série.

Ceus, moins de passage pour préparer le sol

Le Sima sera aussi l’occasion de re-découvrir le Ceus d’Amazone, un combiné déchaumeur à disques-cultivateur. Le Ceus, présenté à l’Agritechnica 2017, associe l’utilisation d’un déchaumeur à disques indépendants pour la préparation superficielle du sol à un compartiment de dents pour l’ameublissement en profondeur.

Des évolutions produits sont aussi à signaler sur la gamme Catros XL.

Pulvérisateur porté UF 2002

Le pulvérisateur porté Amazone UF 2002, qui avait été présenté au stade de prototype à l’Agritechnica, sera aussi présent sur le stand du Sima. L’UF 2002 bénéficie d’un volume nominal de cuve important de 2 000 litres. Le remplissage de la cuve est réalisé soit par aspiration, soit par pression extérieure à proximité du fond de cuve. L’organe agitateur est positionné directement sur le fond de cuve pour assurer un brassage intensif, une formation très limitée de mousse et éviter les dépôts. La buse de nettoyage intérieure, la purge d’air de la cuve et le couvercle facile à ouvrir sont positionnés sur la partie supérieure.

En plus de la cuve à bouillie, l’UF 2002 intègre une cuve d’eau de rinçage de 350 l et est équipé d’une pompe à pistons membrane de conception nouvelle de 250 ou 300 l/min. Cet équipement peut être associé à toutes les rampes Super-S2 de 15 à 30 m.

Le nouveau dispositif de manutention est totalement intégré dans le châssis. Le système breveté peut être équipé sur demande de roulettes qui restent également sur la machine durant le travail.

Pulvérisateur Porté Amazone UF 2002Pulvérisateur Porté Amazone UF 2002 disponible en 1 600 et 2 000 litres. (©Amazone) 

Coté pulvérisation, en plus du pulvérisateur porté UF 2002, la marque propose aussi une coupure de buse à buse Amaswitch avec quadri jet, la possibilité de traiter à nouveau à 25 cm des plantes, ainsi qu’une nouvelle rampe repliable en trois parties.

Nouvel automoteur de pulvérisation Pantera 4503

Avec le nouveau Pantera 4503, Amazone met sur le marché un pulvérisateur automoteur doté du pack confort avec Twin Terminal 3.0 et d’un système de suivi de rampe actif. Les automoteurs Pantera, Pantera-H et Pantera-W devraient en bénéficier dès 2019.

Le Pantera 4503 répond à la norme antipollution Tier 5. Pour cela, le moteur 6 cylindres Deutz, avec ses 218 ch, mise sur le recyclage des gaz d’échappement avec catalyseur d’oxydation diesel et filtre à particules.

Le pack Confort 1 du nouveau Pantera, équipé du Twin-Terminal 3.0 sur le tableau de commande, rend le pilotage de la machine plus confortable. Il comprend un arrêt automatique du remplissage de série. En option, ce dernier existe aussi pour le remplissage sous pression. Le niveau de remplissage nominal souhaité peut soit être saisi dans la cabine sur le terminal Isobus, soit sur le tableau de commande sur le TwinTerminal. Après l‘application, le pack Confort permet un nettoyage automatique, piloté depuis la cabine. Le Pantera peut aussi être équipé du pack Confort 2, incluant une pompe d’eau claire supplémentaire pour un nettoyage plus facile.

Il est possible d’équiper le Pantera 4503 en option du nouveau suivi actif de rampe Contourcontrol avec l’amortissement actif des oscillations Swingstop sur une largeur de travail allant jusqu’à 40 m. Le Contourcontrol utilise la géométrie variable négative de la rampe pour respecter l‘écart par rapport à la surface cible dans l’axe vertical tandis que le Swingstop optimise la position horizontale, surtout sur les rampes de grande largeur.

En plus de la technologie pour l’anti-pollution moteur, du suivi de la rampe et du pack Confort avec Twin terminal, d’autres modifications et améliorations ont été intégrées. Ainsi le Pantera 4503 propose de nouveaux casiers de rangement étanches à la poussière au niveau de l’échelle d’accès et de nouveaux feux arrière à LED.

Amazone Panthera 4503 avec nouveau moteur stage 5Amazone Panthera 4503 avec nouveau moteur stage 5. (©Amazone) 

Au niveau de l’électronique, Amazone profite du Sima pour lancer en France le terminal Amatron 4 complètement développé en interne. Amazone arrête également la commercialisation des terminaux du consortium CCI. L’application de calibrage Easycheck annoncé il y a deux ans fait également son entrée au tarif pour simplifier les réglages des épandeurs en complément de l’application engrais.

News du groupe Amazone

La marque annonce une augmentation du chiffre d’affaires en 2018 malgré des conditions de marché compliqué en Europe l’an dernier. Les projections pour 2019 devraient être stables par rapport à 2018. 80 % des ventes de l’entreprise sont réalisées en dehors de l’Allemagne. Neuf usines dans le groupe permettent de produire les différentes gammes de la marque, dont la nouvelle usine de Bramsche sur 24 hectares de terrain et 16 000 m² couverts. La marque profite également de l’année 2019 pour communiquer sur la pulvérisation en « fêtant » ses 50 ans de présence dans ce domaine.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous