L’agronomie vue par les constructeurs Horsch Autoforce : retour d’essais sur la profondeur d'un semis de maïs

Terre-net Média

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte lors d’un semis de maïs afin de maximiser le rendement futur : semence, écartement entre grain, espacement entre rangs, profondeur de semis, densité... Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants.

Horsch Autoforce sur Semoir Maestro : Semis de maîs à profondeur constanteHorsch Autoforce sur le semoir Maestro pour un semis de maïs à profondeur constante. (©Horsch)

« La majorité des agriculteurs que nous rencontrons estiment que l’écart entre chaque graine sur une même ligne de semis de maïs est un paramètre central du semis influant sur le rendement », explique Etienne de Saint Laumer, responsable des essais maïs au sein du service marketing du groupe Horsch. La marque mène depuis 2015 ses propres essais à travers l’Europe, chez des agriculteurs ayant des conditions pédoclimatiques variées.

L’objectif de ces essais a été, entre autres, de comparer la relation entre l’homogénéité de la levée et l’écartement sur le rang. Les résultats s'avèrent probants d'après le groupe. Après analyse du rendement, les pieds les plus productifs sont ceux qui lèvent en premier, et non ceux qui sont isolés sur la ligne de semis. Le maïs étant une plante en C4, elle nécessite une intensité lumineuse importante. Les pieds levés plus tôt font de l’ombre aux autres, qui sont alors pénalisés.

« Nous avons remarqué que l’application d’une pression trop faible entraîne un pianotage des éléments semeurs, une irrégularité de profondeur et donc une levée échelonnée. À l’inverse, une pression importante permet une profondeur de semis régulière, mais peut également compacter le sillon, empêcher un bon développement racinaire et donc induire un développement hétérogène des plantes », détaille Etienne de Saint Laumer.  Il est donc important d’avoir toujours une pression optimale, que le sol soit caillouteux ou sensible à la compaction.

Le système AutoForce, présent sur le semoir Maestro, ajuste automatiquement la pression du semis en fonction du type de sol rencontré. Les graines sont semées à la même profondeur et captent ainsi le même taux d’humidité. Elles germent donc au même moment, assurant l’homogénéité de la levée. « Nos essais ont démontré que la levée homogène assurée par le système AutoForce entraîne une hausse de rendement de 0,5 tonne/hectare en maïs grain, dans le cas où la parcelle a un potentiel de rendement de 10 à 12 tonnes/hectares », conclut Etienne de Saint Laumer. L’AutoForce est disponible sur l’ensemble de la gamme de semoirs monograines Horsch Maestro.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous