Désherbage mécanique Horsch complète sa gamme de herses étrilles Cura ST

Terre-net Média

Horsch étoffe sa gamme de herses étrilles grâce à deux modèles supplémentaires, de 13,7 et 15,2 m de largeur de travail. Côté technique, rien de différent avec l'actuelle gamme : le châssis segmenté pour un suivi du sol idéal, comme le réglage de la pression sur chaque dent de 500 g à 5 kg pour adapter l'agressivité de l'outil aux conditions. Dorénavant, Horsch bénéficie de cinq modèles au catalogue des herses étrilles Cura ST.

Horsch herse étrille Cura STHorsch ajoute deux modèles à sa gamme de herses étrilles Cura ST, 13,7 et 15,2 m de largeur de travail. (©Horsch) 

Les herses étrilles de la gamme Cura ST prennent leur aise avec deux largeurs supplémentaires de travail, 13,7 et 15,2 m. Pas de quoi en mener large sur la route avec un pareil gabarit me direz-vous ? Une fois repliée, tous les modèles Cura ST ne dépassent pas 3 m pour pouvoir circuler sur la voie publique sans embûche.

Côté caractéristiques, rien de nouveau par rapport à la version Cura 12 ST. Le châssis est conçu selon un cadre autonome avec des tubes soudés. L'idée est de gagner en stabilité et en robustesse. En position flottante, l'outil suit le relief du terrain grâce aux segments qui décomposent la machine. En bout de champ, les extrémités se soulèvent pour gagner en confort lors des demi-tours et éviter d’endommager la culture.

De 500 g à 5 kg de pression sur chaque dent

Chaque dent se règle de manière hydraulique pour adapter la pression de 500 g à 5 kg. Ensuite, cette dernière reste quasi identique sur toute la course du ressort, sans risquer de surcharge nuisible aux plantes cultivées. Selon Rémi Bohy, responsable marketing de la marque : « Chaque dent, fixée individuellement sur un support large, évite ainsi tout déplacement latéral et garantit un travail de précision élevé. »

Dent de herse étrille Cura STChaque dent bénéficie de 500 g à 5 kg de pression de manière indépendante. (©Horsc) 

« À la mise en route, nous avons travaillé dans différentes cultures. La précision des dents dans les cultures fragiles comme les flageolets a évité de perdre du potentiel de rendement », explique Valentin Dumontier, en charge du suivi du matériel de désherbage mécanique. Le désherbage sur buttes dans les parcelles de pommes de terre a aussi révélé l’avantage des dents indépendantes, couplées au système de gestion de la pression à double ressort. Sur la butte ou entre les buttes, la qualité du travail est identique.

Éliminer la croûte de battance pour favoriser la capillarité

En 2020, le constructeur a également utilisé la Cura 12 ST en conditions extrêmes. L’hiver pluvieux et la sécheresse de mars ont créé une croûte superficielle difficile à briser. Des fissures apparaissaient dans le sol et rendaient le travail de la herse étrille difficile. Le large spectre de charge possible sur la dent autorise de travailler de façon légère à agressive. En début de saison printanière, au stade prélevée ou 2-3 feuilles, il peut être utile de briser la croûte de battance pour favoriser la capillarité et réchauffer le sol, et donc d’appliquer une pression moyenne à élevée sur les dents.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous