Prévisions météo Après l'été, les giboulées

Terre-net Média

26,8 degrés à Béziers, 26,3 degrés à Perpignan, 26,1 degrés à Carpentras... Les températures maximales de lundi, et de ces deux dernières semaines en général, ont souvent ressemblé aux valeurs que l'on rencontre habituellement à la fin du printemps, voire au début de l'été... Vous vous y êtes habitués ? Eh bien il va falloir composer avec un net changement de temps en fin de semaine, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

Ciel nuageuxLa pluie, le vent, le froid et les giboulées arrivent sur la France en fin de semaine. (©Terre-net Média)

La première quinzaine du mois de mars a battu le record de chaleur de la première quinzaine de mars 1948, qui était la plus chaude jusqu'à aujourd'hui. Le blocage anticyclonique a en effet dirigé des masses d'air chaud sur la France depuis le 5, et cela va continuer jusqu'à jeudi, voire vendredi prochain. Rappelons que des records décadaires sont tombés les 9 et 10 mars derniers à Paris, Beauvais ou encore au Touquet entre autres.

Depuis 1946, neuf mois de mars ont dépassé 10 degrés de température moyenne nationale : 1948, 1957, 1989, 1991, 1994, 1997, 2001, 2003 et 2012. On constate que 7 de ces mois de mars sur 9 se sont produits au cours des 25 dernières années. Il aurait pu en être de même en 2014. Toutefois, les prévisions pour la dernière décade laissent à penser que ce ne sera pas le cas.

Pluie, vent et froid de retour

En effet, après un ultime coup de chaud jeudi sur tout le pays et vendredi dans le sud et l'est, une perturbation assez active va balayer la France d'ouest en est, apportant de la pluie, du vent et une chute du thermomètre

La suite restera plus humide et plus fraîche... Des conditions finalement à peu près de saison, ponctuées d'ailleurs de nombreuses giboulées, phénomènes typiques du mois de mars jusqu'à la mi-avril. Après une fonte importante ces derniers jours, la neige va revenir en force en montagne, constituant une couche fraîche appréciable avant les futures vacances de Pâques.

On surveillera des possibles gelées la semaine prochaine. La végétation ayant pris beaucoup d'avance, des valeurs inférieures à - 3 degrés pourraient fragiliser ou abîmer les jeunes pousses. Des gelées aussi marquées ne sont toutefois pas envisagées à ce jour. MeteoNews reviendra sur ce sujet si besoin est. 

Les pics de pollution de la fin de la semaine dernière, dus à des concentrations élevées de particules venues d'Europe Centrale, ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir : le retour d'un temps plus perturbé va en effet lessiver notre atmosphère. Ce qui est une très bonne nouvelle pour les personnes sensibles.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

D'après un communiqué de MeteoNews. Météorologue : Frédéric Decker.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous