Alerte météo Canicule et orages violents entre vendredi et dimanche

MN Terre-net Média

Les derniers orages ont quitté la France, rafraîchissant timidement l'atmosphère. Les hautes pressions sur l'Europe centrale et la dépression Atlantique vont diriger à nouveau de l'air très chaud ces deux ou trois prochains jours sur la France. Mais la proximité de la dépression va aussi engendrer des vagues orageuses successives, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

temps orageuxUne nouvelle vague orageuse va envahir tout le quart nord-ouest dès la nuit de vendredi à samedi et durant la journée de samedi. (©Terre-net Média)Le mercure reprend son envol dès ce jeudi. On attend cet après-midi des valeurs de l'ordre de 24 à 32 degrés au nord de la Loire (30 à Paris), et déjà des pointes à 35 ou 36 degrés sur la moitié sud, surtout le long de la Garonne ou encore dans l'intérieur de la Provence.

La hausse du thermomètre va se poursuivre vendredi et samedi sur le tiers est et les régions méridionales, où le mercure tournera fréquemment autour de 35 degrés (jusqu'à 36 ou 37 degrés par endroits). Les régions les plus concernées par ce court épisode caniculaire seront la Lorraine, l'Alsace, la Bourgogne, la Franche-Comté, l'Auvergne, le Berry, la région Rhône-Alpes, la Provence-Côté d'Azur, le Languedoc-Roussillon et le Midi-Pyrénées.

Les très fortes chaleurs reculeront vers la Provence et les côtes méditerranéennes dimanche. L'air deviendra plus respirable en début de semaine, mais des nouveaux appels d'air très chaud en provenance du Maghreb sont envisagés dans le courant de la semaine prochaine.

Quelques facteurs aggravants concernant ce nouvel épisode de très fortes chaleurs : un temps déjà chaud à très chaud ces trois dernières semaines qui a fragilisé les personnes les plus sensibles (personnes âgées, nourrissons, malades) ; un fond de l'air un peu humide qui renforcera sensiblement la sensation de chaleur (humidex) qui dépassera souvent les 40 degrés sur les régions citées ; des pics de pollution probables, augmentant l'inconfort. Pour lutter contre cet épisode caniculaire : fermez volets et fenêtres la journée, ouvrez-les la nuit ; buvez de l'eau régulièrement toute la journée (au moins 1,5 litres) ; brumisez-vous ; restez quelques heures dans un endroit frais (grande surface, cinéma) si vous le pouvez ; évitez de sortir durant les heures les plus chaudes (de midi à 18 heures) ; prenez soin des personnes fragiles et contactez les services médicaux en cas de malaise.

Et des violents orages à l'ouest de la zone caniculaire

La zone de contact, entre les fortes chaleurs dans l'est et le sud et l'air plus frais sur le nord-ouest, va se matérialiser par un front ondulant dans lequel circuleront des zones orageuses potentiellement violentes.

Dès la nuit de jeudi à vendredi, une zone d'orages s'invitera entre les Charentes et la Belgique, en passant par la région Centre, le Bassin Parisien, la Picardie, la Normandie, ou encore le Nord-Pas-de-Calais. Ces orages pourront prendre localement un caractère violent : grêle, fortes bourrasques de vent (jusqu'à 100 km/h) et pluies très copieuses. Une accalmie se dessinera dès vendredi après-midi sur ces régions. L'atmosphère deviendra alors très lourde et désagréable.

Une nouvelle vague orageuse va envahir tout le quart nord-ouest dès la nuit de vendredi à samedi et durant la journée de samedi (Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Centre, Ile-de-France, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Normandie, Bretagne). Les conséquences seront sensiblement les mêmes que la veille, à savoir des risques de grêle, des vents puissants et des précipitations très intenses.

Dimanche, les orages, toujours violents, finiront de traverser le pays et menaceront tout le tiers est du pays jusqu'au Midi-Toulousain entre la fin de matinée et la nuit suivante.

Des dégâts (arbres déracinés, installations électriques et toitures endommagées) et des inondations ou coulées de boue seront probables par endroits sur toutes ces régions citées.

Soyez donc très prudents, abritez-vous autant que possible si un orage éclate chez vous. Débranchez les appareils électriques, ne téléphonez pas, fermez les fenêtres. Les épisodes caniculaires successifs, bien qu'assez courts, incitent à la plus grande prudence.

Juillet 2013 se place d'ores et déjà en troisième position des mois de juillet les plus chauds depuis l'après-guerre (derrière 2006 et 1983). L'été est loin d'être terminé. MeteoNews envisage des nouveaux coups de chaud et des vagues orageuses la semaine prochaine. Soyez donc attentifs à nos bulletins météo.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

 

D'après un communiqué de MeteoNews. Météorologue: Frédéric Decker.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous