Conditions météorologiques Un printemps 2011 record

Frédéric Decker, MeteoNews Terre-net Média

Les conditions anticycloniques omniprésentes accompagnées de masses d'air chaud depuis début mars occasionnent un temps fréquemment estival en ce printemps 2011. Les thermomètres s'affolent pour atteindre des sommets, et la saison (du 1er mars au 31 mai) s'annonce exceptionnellement chaude, selon Frédéric Decker de MeteoNews.


Chaleur et sécheresse risquent de persiter durant les trois mois d'été.
(© Terre-net Média)

Sans être extraordinaire (1,2 degrés d'excédent), le mois de mars a été très doux cette année, notamment après le 10 du mois. Les 20 degrés ont été atteint sur la plupart des régions dès le 15 du mois. Les thermomètres se sont franchement emballés début avril pour atteindre des valeurs estivales, faisant de la première décade d'avril la plus chaude depuis au moins 1873. Des records de chaleur mensuels sont même tombés en montagne et dans le sud du pays. Bien que plus modérée ensuite, la chaleur est restée bien ancrée sur le pays (4,0 degrés d'excédent national moyen en avril).

Le printemps le plus chaud depuis un peu plus de 200 ans

La situation de blocage s'est poursuivie en cette première quinzaine de mai qui s'est avérée chaude (environ 4 degrés d'excédent) sur la France. Le semblant de changement de ce week-end ne tiendra pas la route puisqu'un nouvel épisode de temps ensoleillé, chaud et sec va à nouveau s'installer sur nos régions dans une situation de blocage. Hormis quelques orages locaux qui éclateront principalement en montagne, le temps restera à la sécheresse. La chaleur à venir va encore faire grimper la moyenne du mois de mai et la moyenne printanière. Le printemps 2011 va ainsi très certainement établir un nouveau record de chaleur pour l'hexagone avec près de 3 degrés d'excédent sur la saison. Le record, datant du printemps 2007 (+2,6 degrés), va être battu. Le printemps 2011 sera ainsi le printemps le plus chaud depuis un peu plus de 200 ans (depuis les premières mesures effectuées en France).

Chaleur et sécheresse risquent de persister durant les trois mois d'été d'après les tendances saisonnières qu'il faut toutefois prendre avec beaucoup de prudence. Statistiquement, après un printemps très chaud comme cette année, l'été est frais dans 9 % des cas, proches des normales dans 18 % des cas, chaud dans 20 % des cas et très chaud dans 53 % des cas.
Ne tirons aucune conclusion hâtive de ces chiffres même si la probabilité de connaître un été 2011 chaud est forte.

A lire egalement :

Sécheresse 2011 - Exceptionnelle ? Comparable à 1976 ? Jusqu'à quand pourrait-elle durer ?

Sécheresse 2011 - Bruno Le Maire va demander un versement aticipé de la Pmtva et un assouplissement des Mae (Mise à jour le 13 mai)

Sécheresse 2011 - 26 départements concernés par des restrictions d'eau

Retrouvez aussi toutes les prévisions météo de vos parcelles sur l'Observatoire météo.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous