Bilan météorologique Juin 2012 a pris l'eau !

MN Terre-net Média

Les conditions météo perturbées d'avril, et dans une moindre mesure de mai, se sont éternisées en juin en s'accentuant sensiblement sur la moitié nord, où les pluies ont été anormalement fréquentes et abondantes, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

Une large moitié nord de la France est restée sous la pluie en juin 2012
Pendant le mois de juin 2012, certaines régions 
ont reçu le double de la normale en termes de
précipitations. (© Terre-net Média)

La France a été traditionnellement coupée en deux ce mois de juin : une large moitié nord sous les nuages et la pluie, une moitié sud plus ensoleillée et sèche...
C'est sur l'ouest et le sud de la Bretagne, le Val de Loire et le Bassin Parisien que les précipitations ont été les plus importantes, atteignant environ deux fois les normales saisonnières. Bien qu'excédentaires sur le reste de la moitié nord, le Lyonnais et l'Aquitaine, les valeurs sont restées plus « raisonnables ». Ces pluies ont été très étalées dans le temps, avec une vingtaine de jours de pluie sur le tiers nord (24 jours de pluie en région parisienne !).
Les régions méridionales (du Midi-Pyrénées au sud des Alpes jusqu'au pourtour méditerranéen) ont en revanche connu peu de pluie, avec moins du quart des moyennes saisonnières sur le Roussillon, le Var, la Côte d'Azur, les Alpes-de-Haute-Provence et la Corse, où la sécheresse se maintient.
Au final, l'excédent national moyen atteint 21 % (70 mm en moyenne pour une normale de 58 mm), et juin 2012 ne se place qu'au 18e rang des mois de juin les plus arrosés depuis 1946, loin derrière 1997 et ses 109 mm de moyenne nationale. Les quantités mensuelles s'échelonnent de 0 mm à Solenzara (Corse) et 202 mm à Lons-le-Saunier (Jura).

Les orages ont été fréquents ce mois-ci et ont régulièrement fait l'actualité en occasionnant des phénomènes violents (grêle, violentes bourrasques de vent, tornades mineures notamment en Champagne et dans les Vosges, inondations mineures), surtout du sud-ouest au nord-est. Le 28 juin, des grêlons ont atteint 8 voire 10 cm de diamètre dans le secteur de Mervans, en Bourgogne.

Un ensoleillement en berne

Logiquement, dans ce contexte dépressionnaire, l'ensoleillement a été faiblard sur la moitié nord, atteignant jusqu'à 40 % de déficit sur le Finistère et l'Oise sous un courant perturbé et nuageux bien installé. Les durées sont plus conformes aux normales, voire légèrement excédentaires sur un petit tiers sud. Avec une moyenne nationale de 205 heures pour une normale de 233 heures (sur la période 1981-2010), le déficit est d'environ 12 %. Nous restons loin du record de faiblesse atteint par juin 1997, qui ne comptait que 171 heures de soleil en moyenne en France. Juin 2012 se place en 12e position des mois de juin les moins ensoleillés depuis 1946.

Un mercure en dents de scie

Malgré un ressenti assez négatif, comme en mai et avril, il est assez surprenant de constater que peu de régions ont connu des températures moyennes déficitaires : les Pays de la Loire, le sud de la Bretagne, le Bassin Parisien, la Champagne-Ardenne, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Les autres régions ont connu en revanche des températures légèrement excédentaires. Le quart sud-est a connu des températures nettement plus estivales que le reste du pays, avec 1 à 2 degrés d'excédent par rapport aux chiffres habituels. Fraîcheur et chaleur n'ont jamais été vraiment excessives : la journée du 12 a été la plus fraîche et celle du 28 la plus chaude, avec une trentaine de degrés. Mais c'est le 30 que le maximum du mois a été atteint à Carpentras avec 38,3 degrés (maximum en France ce mois-ci). Le minimum absolu du mois a été atteint le 5 au matin à Charleville-Mézières avec 1,2 degrés. Avec une moyenne nationale de 18,1 degrés, ce mois de juin dégage un petit excédent de 0,3 degré sur la normale de référence 1981-2010.

Des conditions météo médiocres dictées par notre cher anticyclone des Açores... Normalement installé sur le proche-Atlantique à cette période de l'année, il est retiré beaucoup trop loin chez lui, à proximité des Açores, pour protéger efficacement la France des dépressions, perturbations et orages qui peuvent défiler sur l'hexagone...

Retrouvez les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

 

D'après un communiqué MeteoNews

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Chargement des commentaires


Contenu pour vous