Réserves hydriques Les deux tiers des nappes phréatiques manquent encore d'eau, malgré la pluie

Afp

Les deux tiers des nappes phréatiques de France affichaient au 1er août un « niveau inférieur à la normale » malgré les pluies de juillet, et seuls le Sud-Est et l'Alsace présentant des niveaux d'eau plus favorables, selon le Bureau de recherches géologiques et minières (Brgm).


Les épisodes pluvieux de juin et juillet ont
favorisé une recharge substancielle des nappes
 phréatiques de certaines régions.
(© Terre-net Média)

Alors qu'en Alsace les pluies ont permis de recharger relativement vite les nappes, dans les régions du Bassin parisien, du Sud-Ouest, de Rhône-Alpes et Franche-Comté les niveaux restent toujours « très inférieurs à la normale », selon la carte de l'état des nappes d'eau souterraine publiée mercredi. Dans ces dernières régions, « la situation est le résultat de plusieurs années de déficit pluviométrique », précise le Brgm dans un communiqué.

Un espoir est cependant permis, car le niveau des nappes d'eau souterraine était en hausse fin juillet pour 17 % d'entre elles et stable également pour 17 %, soit une légère progression par rapport à la situation fin juin. En Alsace par exemple, sur de nombreux points de suivi, les niveaux des nappes sont « repassés au-dessus des normales saisonnières » en juillet.

Le printemps le plus sec depuis 50 ans

Dans le secteur de Valence (Drôme), les nappes des alluvions anciennes ont bénéficié d'une recharge substantielle avec les épisodes pluvieux de juin et juillet. Le Brgm a relevé qu'il s'agissait là d'une « dynamique assez inhabituelle en période estivale qui contribue à rehausser les niveaux qui regagnent des valeurs proches, voire supérieures, à la normale. » 

En Languedoc-Roussillon, les nappes présentaient également des niveaux supérieurs aux normales. Cependant, le niveau de 66 % des nappes d'eau souterraine affichait toujours une baisse relative. C'est le cas de la Beauce calcaire, de la plaine de Valence, et de la nappe de la Craie en bassin Seine-Normandie.

Au 1er juin dernier, après le printemps le plus sec depuis 50 ans, près de 80 % des nappes phréatiques se situaient à un « niveau inférieur à la normale ».

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en cliquant sur :

Observatoire météo


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous