Météo Première quinzaine de novembre : une douceur record

MeteoNews Terre-net Média

Selon MeteoNews, comme en septembre et octobre, une très grande douceur résiste sur la France en cette première quinzaine de novembre dans un contexte anticyclonique et un flux de sud.

météo
La sécheresse automnale continue sur sa lancée, et les nappes phréatiques en pâtissent alors qu'elles devraient normalement se recharger à cette époque de l'année. (© Terre-net Média)
D'après Frédéric Decker de MeteoNews, « novembre reste dans la tendance très nette de 2011 : très doux voire chaud. Après une année 2010 "fraîche" (la plus fraîche depuis 1996), 2011 renoue avec la chaleur, rivalisant avec les années les plus chaudes observées en France, notamment 2003. Le "réchauffement" ou "changement climatique" reste donc d'actualité. »

+ 3,7 degrés par rapport à la normale

Il n'y a eu, jusqu'à aujourd'hui, aucune incursion d'air froid depuis le 1er novembre. En effet, un blocage anticyclonique en Europe Centrale, remarquable pour la saison, protège la majeure partie de la France et dirige un courant d'altitude de sud, donc très doux (voire chaud pour un mois de novembre) et globalement sec.

Conséquences : les températures en moyenne nationale dépassent les normales de 3,7 degrés du 1er au 15, avec un excédent plus marqué encore du Bordelais au Centre jusqu'au Lyonnais et dans l'ouest en général, excédent parfois plus de 5 degrés. Il s'agit là, de la première moitié de novembre la plus douce depuis l'ouverture des stations météorologiques (parfois depuis la fin du 19e siècle). La Côte d'Azur et l'extrême nord-est du pays connaissent un surplus thermique un peu moins important, de l'ordre de 2 à 2,5 degrés.

Les gelées ont été quasi-inexistantes, se produisant très localement ces derniers jours dans les plaines du nord-est. La douceur est aussi bien présente les nuits que les journées avec par exemple un minimum absolu de 7,4 degrés à Brest (et 10,6 degrés en moyenne pour une normale de 6,5 degrés !) et 10 jours sur 15 avec plus de 15 degrés les après-midis !

Hormis dans le Sud-Est, la sécheresse se poursuit

Les quantités de pluie sont généralement faibles, voire très faibles dans le nord-est (1,8 mm seulement à Strasbourg pour une normale de 24,9 mm), à l'exception du pourtour méditerranéen qui a connu un épisode pluvieux exceptionnel du 1er au 6 (636 mm au Mont-Aigoual jusqu'à aujourd'hui, soit près de 6 fois la normale !). La sécheresse automnale continue donc sur sa lancée, et les nappes phréatiques en pâtissent malheureusement, alors qu'elles devraient se recharger normalement à cette époque de l'année.

L'ensoleillement est proche des chiffres habituels, les journées ensoleillées alternant avec des grisailles tenaces. Le pourtour méditerranéen fait bande à part avec des durées très faibles, surtout à cause de la première semaine particulièrement nuageuse.

Vers une année 2011 record de chaleur ?

De janvier à novembre, un seul mois a été plus frais que la normale : juillet. Tous les autres ont été plus chauds (à peine plus en janvier et août). 2011 a même connu un printemps exceptionnellement chaud, le plus chaud en France depuis au moins 230 ans. L'automne est aussi particulièrement chaud. Conséquence : la moyenne annuelle arrêtée au 15 novembre rivalise avec les années 1994, 2003 et 2006 (un peu au-dessous ou au-dessus selon les régions, soit un bilan national tout à fait comparable à ces années). La température moyenne de décembre déterminera si 2011 battra ou non le record de chaleur annuel de 2003.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous