Alerte météo Tempête suivie d'un refroidissement

MN Terre-net Média

Comme prévu depuis plusieurs jours par MeteoNews, un fort coup de vent traverse la France depuis mardi, donnant des rafales comprises entre 70 et 100 km/h dans les terres (81 km/h à Orly, 93 km/h à Lille) et 100 à 130 km/h sur les côtes (120 km/h sur l'île de Groix, 128 km/h à Belle-Ile). Ce temps très agité atteindra son paroxysme vendredi avant un net refroidissement, selon Frédéric Decker de MeteoNews.


Dans la nuit de jeudi à vendredi, des rafales de vent pourraient
dépasser les 100 km/h dans l'intérieur des terres et 130 km/h sur
les côtes. (© Terre-net Média)

Après le coup de vent de ce mardi, le temps restera très agité mercredi et jeudi avec des pluies et averses fréquentes, prenant parfois un caractère orageux près des côtes, et des vents qui continueront de souffler fort, voire très fort, jusqu'à 70 voire 80 km/h dans l'intérieur et 100 km/h sur les côtes.
Les conditions météo vont sérieusement se dégrader dans la nuit de jeudi à vendredi jusqu'à vendredi midi au passage d'une dépression tempétueuse. Elle occasionnera de très fortes rafales de vent, qui pourront dépasser 100 km/h dans l'intérieur et 130 km/h sur les côtes.
La position de centre dépressionnaire n'est pas encore clairement établie, mais il semblerait que la moitié nord soit plus exposée à cet important risque de tempête.

Des giboulées de neige dans l'Est de la France

Un flux de nord-ouest puis nord s'établira après le passage de cette dépression, permettant à de l'air froid de descendre de l'Arctique vers la France. Dès vendredi soir, des giboulées de neige se produiront à très basse altitude dans l'est de la France, voire en plaine. Ces giboulées de neige vont ensuite perdurer samedi, dimanche et lundi en perdant peu à peu de leur activité. Elles pourront donner une petite couche de neige parfois près des frontières du nord-est. Après l'exceptionnelle période de douceur que nous connaissons depuis plus de trois mois et demi maintenant, les températures chuteront avec le retour des gelées (plutôt faibles toutefois) et des températures diurnes basses : parfois proches de 0 degré dans le nord-est et souvent comprises entre 2 et 6 degrés, davantage près des côtes.

La bonne nouvelle est pour les montagnes : les perturbations actives de la semaine et le refroidissement permettront à la neige de tomber en quantités importantes à des altitudes de plus en plus basses, et l'arrivée du froid maintiendra l'or blanc au sol dans vos stations de ski.
Autre bonne nouvelle : les pluies abondantes et fréquentes vont nettement améliorer la situation de sécheresse. Sans y mettre un terme (il faudrait beaucoup de pluie jusqu'en mars), ces précipitations permettent au moins un début de remplissage des nappes phréatiques.

L'épisode de temps agité qui vient de débuter ne sera pas particulièrement long. Les îles Britanniques seront davantage dans la ligne de mire des tempêtes que la France, plutôt épargnée en dehors du fort risque de la nuit de jeudi à vendredi. L'épisode de temps froid pourrait également être d'assez courte durée puisque des conditions anticycloniques venues de l'Atlantique devraient s'installer par la suite. Nous devrions connaître un Noël calme, sec mais souvent brumeux et gris en dehors des régions du sud-est plus ensoleillées.

Tempête dans la nuit de jeudi à vendredi

Une dépression venue de l'Atlantique va rapidement se creuser dans les prochaines 36 heures, occasionnant des vents tempétueux au nord de la Loire et sur les côtes entre jeudi soir et vendredi, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

La dépression, située au large de Terre-Neuve ce midi, va rapidement traverser l'Atlantique d'ici demain soir pour se creuser et se renforcer nettement à l'approche de la France. Elle devrait circuler entre la Cornouaille (sud-ouest de l'Angleterre) et la mer du Nord. La pression en son centre devrait chuter jusqu'à 970 voire 965 hPa.
En début de soirée (vers 19-20 heures), le vents se renforceront nettement sur les côtes vendéennes et bretonnes pour souffler jusqu'à 120 km/h, parfois davantage sur les caps exposés. Ces vents se généraliseront à tout le quart nord-ouest avant minuit pour souffler jusqu'à 130 voire 140 km/h de la Bretagne aux Charentes et 100 à 120 km/h dans l'intérieur des terres. L'extrême nord devrait être un peu moins concerné. Dans la nuit jusqu'au petit matin, les plus fortes rafales gagneront le quart nord-est jusqu'à l'Aquitaine avec des rafales du même ordre (parfois plus de 130 km/h sur les côtes et les reliefs, 100 à 110, voire 120 km/h dans l'intérieur).
De telles valeurs de vent sont susceptibles de provoquer des dégâts parfois importants. Il conviendra donc d'être très prudent et d'évitez de sortir au passage de la tempête, y compris pour réparer d'éventuels dégâts. Il est préférable d'attendre la baisse de violence.

Cette tempête sera « modérée », sans commune mesure avec les tempêtes de fin 1999 ou Klaus en 2009 qui avaient occasionné des rafales de l'ordre de 130 à 180 km/h dans les terres et plus de 200 km/h parfois sur les côtes et les reliefs.

 

Pour connaître les prévisions météo de vos parcelles, cliquez sur :

Observatoire météo

 

D'après un communiqué MeteoNews.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous