Bilan météorologique Tornade toulousaine et quelques précédentes

MN Terre-net Média

Le fort contraste thermique, installé depuis deux-trois jours en France, a occasionné des orages violents dimanche soir du Midi Pyrénées à l'Auvergne, avec des vents parfois très violents, des chutes de grêle, allant jusqu'à occasionner la formation d'une tornade près de Toulouse, d'après Frédéric Decker de MeteoNews.

Des rafales de vents de 138 à 218 km/h ont été relevées près de Toulouse
Des rafales de vents de 138 à 218 km/h ont été relevées près de Toulouse. (© Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne)

Les contrastes thermiques, à la fois verticaux (air très froid en altitude, chaud au sol) et horizontaux (plus de
20 degrés d'amplitude entre l'est et l'ouest de la France ce week-end) associés à des cisaillements de vent
importants (vents de direction opposées selon les altitudes) ont permis le développement d'une tornade sous un mésocyclone (puissante cellule orageuse) dimanche soir près de Toulouse, entre Muret et Seysses. De force EF1 (138 à 178 km/h) voire EF2 (179 à 218 km/h), cette tornade a éventré des silos, endommagé des toitures et déplacé des voitures.

Une petite centaine de tornades par an en France

Les tornades sont moins rares qu'il n'y paraît en France. On estime qu'il s'en produit en moyenne une petite centaine par an. Toutefois, la grande majorité sont faibles et de courte durée. De plus, elles se produisent fréquemment en zones rurales et échappent aux observations humaines et n'ont, du coup, aucune retombée matérielle.

Plus rarement, des tornades de plus grande ampleur se produisent, comme la tornade toulousaine de dimanche soir, mais aussi d'autres précédents :

  • Il n'y a pas si longtemps, une tornade EF2 a frappé Anduze le 3 novembre dernier.
  • Le 3 août 2008, une tornade intense (EF3 à EF4 soit près de 300 km/h !) frappe Hautmont, dans le nord, provoquant des dégâts très importants (maisons rasées) et tuant trois personnes.
  • Le 9 novembre 2001, une tornade EF3 traverse Dunkerque en provoquant des dégâts importants.
  • Le 8 janvier 1998, une trombe marine dégénère en tornade à Saint-Omer-Capelle (62), arrachant le clocher de l'église et retournant des caravanes.
  • Le 9 novembre 1997, deux tornades sévissent dans la Vienne à Rouillé et Villemort.
  • Le 17 août 1986, une violente tornade (EF3) frappe La Charité-sur-Loire (Cher), emportant un silo et déracinant des arbres.
  • Le 20 septembre 1982, plusieurs tornades traversent les Ardennes, arrachant des arbres en traversant des forêts. Une voiture et son occupante (indemne !) son littéralement enroulées autour d'un arbre !
  • Le 2 juin 1982, une très violente tornade (EF4, soit 267 à 322 km/h) frappe Levier, dans le Doubs.
  • Les 24 et 25 juin 1967, une série de tornades éprouve le Nord-Pas-de-Calais et la Somme. La commune de Palluel (Pas-de-Calais) est grièvement touchée par une EF5 (intensité maximale, soit des vents supérieurs ou égaux à 542 km/h !) : 7 personnes sont tuées, 72 blessées. Il s'agit de la tornade la plus forte du siècle en France.
  • Le 4 mai 1961, deux tornades frappent l'Eure, dont une concerne Evreux où des dégâts importants sont causés, une 2CV passe au-dessus d'une maison et trois personnes sont tuées.
  • Le 10 septembre 1896, c'est en plein Paris, à Chatelet, qu'une tornade sème la panique.
  • Le 18 et 19 août 1890, deux tornades frappent Dreux (Eure-et-Loir) et Saint-Claude (Doubs), arrachant des toitures.
  • Une tornade de force maximale (EF5, identique à celle de Palluel en 1967) a dévasté Montville, en Seine-Maritime, le 19 août 1845. Il s'agit sans doute de la pire tornade ayant eu lieu en France ces 200 dernières années : elle tua 70 personnes, fit des centaines de blessés et déracina, selon les écrits de l'époque, des milliers d'arbres, alors que des centaines de maisons étaient emportées...

Les tornades se produisent donc régulièrement en France, dans des conditions météo très agitées, à la fois dépressionnaires et orageuses dans un contexte de forts contrastes thermiques. Rappelons que le terme « mini-tornade » n'existe pas en météorologie et n'a aucune valeur scientifique. Les dégâts dus aux orages peuvent être provoqués par une tornade ou d'autres phénomènes venteux (macro-rafales, micro-rafales, rafales descendantes etc...) que les météorologues vous expliqueront avec grand plaisir !

Retrouvez les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

 

D'après un communiqué MeteoNews.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Chargement des commentaires


Contenu pour vous