Changement climatique Un phénomène réel trop souvent stigmatisé

Céline Clément Terre-net Média

Depuis une quinzaine d’années, le changement climatique est rendu responsable de la moindre inondation, tempête, vague de chaleur ou de froid intempestive. Mais, pour Frédéric Glassey, météorologue chez Météonews, si le phénomène de changement climatique est avéré et comporte un certain nombre de risques, les médias l’ont trop stigmatisé et ses effets positifs ont été complètement occultés.


Frédéric Glassey a rappelé que ce sont les accidents
climatiques qui ont façonné la nature.(© Terre-net Média)

« Depuis quinze ans, le réchauffement climatique est devenu l’un des thèmes favoris des médias. Mais plutôt que "réchauffement climatique", je préfère utiliser le terme "changement climatique". En effet, certains endroits de la planète se réchauffent alors que d’autres se refroidissent », a souligné Frédéric Glassey, météorologue chez Météonews

Selon lui, les positions sur le sujet sont extrêmes. D’un côté, les écologistes crient que la planète court à la catastrophe et tiennent l’homme responsable de cette situation. De l’autre, il y a ceux qui nient tout en bloc.

Les accidents climatiques ont toujours existé

Certes, le changement climatique est une réalité, mais à laquelle toute catastrophe naturelle est trop facilement reliée. « De plus, l’impact positif de ce phénomène n’est que rarement évoqué, a déploré le météorologue. Par exemple, l’augmentation des précipitations dans des pays arides tels que l’Egypte ou Israël, ou encore la transformation des forêts canadiennes de sapins en terres cultivables. »

Frédéric Glassey a également rappelé que les accidents climatiques ont toujours existé et que ce sont eux qui ont façonné la nature. N’est-ce pas parce que des fleuves sont sortis de leur lit que des terres sont devenues fertiles grâce aux alluvions déposées ?

« Les catastrophes naturelles ne sont ni plus nombreuses ni plus impressionnantes qu’au cours des siècles passés, a-t-il précisé. Ce sont leurs conséquences humaines et financières qui sont décuplées : en raison de la pression démographique croissante, les accidents climatiques entraînent davantage de mortalité et détruisent toujours plus d’habitations et d’infrastructures. » De plus, aujourd'hui, du fait du développement des médias, on est au courant, en simultanée, de ce qu'il se passe partout dans le monde, même dans les endroits les plus reculés. Au début du siècle, c'était loin d'être le cas, alors il y a des centaines, des milliers, des millions d'années...


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous