L'actualité des cultures



Levier n°5 Pour une plus grande autonomie protéique par la voie fourragère

Pour une plus grande autonomie protéique par la voie fourragère
L’introduction de luzerne ou de trèfle violet dans la ration des vaches laitières, en substitution d’une part du maïs ensilage, présente beaucoup d’avantages. Riches en protéines et en fibres, ces fourrages contribuent à diminuer les besoins en correcteur azoté et assurent une bonne qualité sanitaire de la ra...

Levier n°5 bis Pour une plus grande autonomie fourragère

Pour une plus grande autonomie fourragère
Pour en finir avec les rendements fourragers irréguliers, très dépendants du climat, ou pour prolonger les périodes de pâturage, la solution des prairies d’associations multi-espèces ou des inter-cultures fourragères est à envisager sérieusement.

Levier n°6 Pour une plus grande autonomie énergétique

Pour une plus grande autonomie énergétique
Réserver une partie des céréales produites sur l’exploitation pour fabriquer son concentré énergétique s’avère efficace techniquement, avec des performances animales maintenues, mais nécessite de respecter des règles en terme de conditions stockage et de distribution aux animaux. Une formule imparable pour ré...

Levier n°7 Pour une plus grande autonomie fourragère

Pour une plus grande autonomie fourragère
Les méteils, ces mélanges savamment réfléchis de céréales et de protéagineux immatures, méritent vraiment d’être connus. Ces cultures, faciles à implanter et à la conduite économe, permettent de garantir un bon rendement fourrager, même en cas d’accident climatique, et s’intègrent très bien dans la ration des...

Levier n°8 Pour plus d'autonomie protéique par la voie concentré

Pour plus d'autonomie protéique par la voie concentré
Pour réduire la dépendance vis-à-vis du tourteau de soja, les graines protéagineuses de pois, féverole et lupin font figure de bonnes élèves. Bien valorisées par les animaux, elles autorisent de bonnes performances laitières. Mais leur mise en place dans l’assolement et leur transformation à la ferme peuvent ...

Levier n°9 Pour plus de sécurité fourragère

Pour plus de sécurité fourragère
Comparable, à quelques détails près, au maïs ensilage tant sur son itinéraire technique que sur les performances laitières qu’il autorise, l’ensilage de sorgho sucrier se présente comme l’assurance fourrage idéale pour les éleveurs qui, confrontés à des conditions séchantes, souhaitent sécuriser leur producti...

Levier n°10 Pour plus de sécurité fourragère

Pour plus de sécurité fourragère
Lorsque le bilan fourrager affiche un déficit au printemps, ensiler tout ou partie des surfaces en céréales, à un stade immature, est une solution de secours efficace pour produire des fourrages supplémentaires et maintenir son autonomie alimentaire. Cerise sur le gâteau : l’ensilage de céréales immatures, lo...

Echo des plaines Blé : anticiper la fusariose des épis

Blé : anticiper la fusariose des épis
Les conditions météorologiques pluvieuses actuelles sont favorables à la fusariose des épis sur blé. Il convient donc de bien évaluer les risques agronomiques à la parcelle dans les parcelles qui arrivent au stade floraison. En colza, sauf exception, la pression des maladies comme celle des ravageurs semblent...