Biocontrôle Agrauxine by Lesaffre inaugure ses nouveaux locaux à Beaucouzé (49)

CLG Terre-net Média

Agrauxine by Lesaffre, acteur majeur du biocontrôle, inaugurait le 2 juillet dernier son nouveau siège. Situé sur le campus végétal de Beaucouzé (Maine-et-Loire), ce dernier compte 1 400 m2 d'installations dont 600 dédiés à la R&D. Avec un doublement de la surface de ses laboratoires, Agrauxine entend ainsi devenir le « leader français des biofongicides issus de micro-organismes ».

Inauguration des nouveaux locaux d'AgrauxineDe gauche à droite : Antoine Baule, directeur général de Lesaffre, Didier Roisne, maire de Beaucouzé et Hugo Bony, directeur général d'Agrauxine. (©NicoF Photography/Agrauxine)

A

grauxine by Lesaffre a inauguré, en ce début du mois, son nouveau siège et ses laboratoires situés à Beaucouzé dans le Maine-et-Loire. « Construit par Alter Eco, le bâtiment est spécialement conçu pour répondre aux besoins et contraintes d'Agrauxine », précise la firme dans son communiqué. Le laboratoire est notamment organisé selon quatre domaines d'expertise : « biologie moléculaire et biochimie, microbiologie, microscopie et physiologies végétales (de la graine à la plante entière) ». Il dispose également de chambres de culture pour la conduite d'essais sur les plantes. Les travaux menés permettront de « développer des produits aboutis, mais aussi d’accompagner la mise en marché pour créer des conditions de succès commercial de nos produits », explique Agrauxine.

Par ailleurs, la firme se tourne désormais aussi vers la bionutrition et espère offrir cette nouvelle gamme dès 2020. « Ces solutions permettront aux agriculteurs de stimuler l'activité biologique de leur sol, d'accroître la disponibilité des nutriments et de conditionner la rhizosphère (par exemple sur des sols fragiles ou dégradés) ». « Avec toutes ces solutions, nous sommes en capacité d'apporter une expertise technique pour accompagner le changement des pratiques agricoles, et aussi de collaborer avec les filières pour faire face aux nouvelles exigences », déclare Hugo Bony, directeur général d'Agrauxine.

Enfin, membre du pôle Végépolys, Agrauxine collabore avec des entreprises, centres de recherche et de formation autour de projets innovants pour « renforcer sa compétitivité », précise l'entreprise. En intervenant auprès des écoles d’Angers pour la formation agricole (Esa, Istom et Agro-Campus Ouest), l'entreprise « forme également les futurs ingénieurs à ces produits d’un genre nouveau ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous