Protection des cultures Arrêt des opérations d’épandage aérien de produits phytos

Terre-net Média

Un arrêté publié aujourd'hui au Journal officiel interdit les épandages aériens de produits phytosanitaires pour la protection des cultures et supprime les dérogations jusque là encore possibles dans certaines situations.

Conformément aux engagements pris dans le cadre de la Conférence environnementale, Stéphane Le Foll, Ségolène Royal et Marisol Touraine, par un arrêté publié aujourd'hui au Journal officiel, mettent fin aux opérations d’épandage aérien de produits phytosanitaires.

L’arrêt des dérogations est immédiat pour les cultures de maïs ainsi que pour la culture des bananes dans les Antilles. Le traitement aérien de la vigne et des rizières sera également interdit à partir du 31 décembre 2015, les traitements réalisés d'ici là ne pouvant être autorisés que dans les très rares cas où aucune alternative n'est envisageable.

Ce délai permet de ménager une période de transition vers les alternatives techniques en cours de développement. Ainsi, les quelques dérogations préfectorales encore possibles en 2015 seront délivrées au cas par cas avec des mesures de protection renforcée des populations et de l’environnement.

Après le 31 décembre 2015, en cas d’apparition d'un organisme nuisible non présent sur le territoire national présentant un danger phytosanitaire grave, des dérogations ciblées pourraient néanmoins être envisagées pour des motifs d'intérêt général.

Dans un communiqué du ministère, Stéphane Le Foll se félicite que la profession agricole, et notamment, les planteurs de banane, les producteurs de maïs doux, les viticulteurs et les riziculteurs s’engagent dans cette transition vers des pratiques culturales ne faisant plus appel à l'épandage aérien de produits phytosanitaires, notamment grâce aux actions de lutte intégrée, compatibles avec l’agro-écologie.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous