Stratégie d'entreprise Bayer CropScience poursuit ses efforts de recherche en génétique du blé

Terre-net Média

Bayer CropScience table sur une progression du marché des intrants agricoles à 100 milliards d’euros d'ici 2020. Raison pour laquelle l'entreprise poursuit ses investissements pour lancer des solutions innovantes avec par exemple un programme à long terme destiné à accroître la productivité du blé.

Bayer CropScience est optimiste quant aux perspectives de développement des marchés agricoles. « Nous sommes convaincus du potentiel de croissance à long terme des marchés agricoles en dépit d’une volatilité accrue », a déclaré Liam Condon, Ceo de Bayer CropScience, à l’occasion de la conférence de presse annuelle de l’entreprise. « Nous tablons sur un doublement du marché mondial des produits de protection des cultures, des semences et des traits, à environ 100 milliards d’euros d’ici 2020, contre 50 milliards d’euros en 2008. »

Programme d’investissements en cours

En 2013, l'entreprise s’est engagée dans un programme d’investissement d'une valeur de 2,4 milliards d’euros jusqu’en 2016 : 1,3 milliard d’euros sera consacré à l’Europe dont 800 millions pour l’Allemagne, 700 millions d’euros en Amérique du Nord et environ 400 millions en Amérique latine et dans la zone Asie-Pacifique. « Au cours des années à venir, Bayer CropScience investira chaque année environ 1 milliard d’euros en R&D et continuera d’alimenter son pipeline de produits déjà bien pourvu. »

Les premiers blés hybrides en 2020

Les activités de recherche et de développement dédiées aux variétés de blé améliorées constituent un axe de travail prioritaire. « Leader sur le marché des produits phytopharmaceutiques pour le blé, Bayer CropScience a démarré son activité de semences en 2010 en entamant une collaboration avec l'institut de recherche australien Csiro. Ce programme porte sur 1,5 milliard d’euros et s’inscrit sur une période de 10 ans, jusqu’à l’horizon 2020 », a expliqué Liam Condon. « Sept stations de sélection de variétés de blé réparties dans les principales zones de culture du monde sont aujourd’hui opérationnelles, et les premières semences devraient être commercialisées l’année prochaine en Europe de l’Est. » La commercialisation des variétés de semence hybrides, qui permettent l’obtention d’un meilleur rendement, est prévue après 2020.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous