Réseaux « Dephy Ecophyto » Bertrand Omon (CA, Eure) : « Il n'y a pas de recette toute faite, mais réduire de 50 % l'usage des produits phytosanitaires c'est possible »

Pierre Criado, Terre-net Web TV Terre-net Média

Durant le mois de juin, la Chambre d'agriculture de l'Eure a organisé avec l'un de ses réseaux « Dephy Ecophyto » deux journées d’échanges sur la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires. Ayant comme mission principale d'expérimenter la réduction de l’usage de ces produits, ces réseaux de fermes ont également un rôle de démonstration et de formation auprès d’autres agriculteurs. Une occasion de faire le point sur l'avancée de ces expérimentations, sur la ferme d'Eric Modard, céréalier à Irreville (27).

Cette année 1.200 exploitations se sont engagées en France à réduire leur utilisation de produits phytosanitaires avec le soutien d’organismes tels que les Chambres d’agriculture, l’Acta, les Civam et les coopératives. Ces fermes font partie des 120 réseaux « Dephy Ecophyto ».

L’objectif de ces réseaux de fermes est d’expérimenter la réduction de l’usage de ces produits de 50 %, mesure phare d’Ecophyto 2018, pour en apprécier les conséquences techniques, agronomiques et économiques au niveau de l’exploitation.

Ces réseaux doivent ensuite, comme sur la ferme d'Eric Modard durant ce reportage tourné dans l'Eure, transmettre les résultats des expériences mises en oeuvre.

Pour Bertrand Omon, animateur de l'un des réseaux « Dephy Ecophyto » de Haute Normandie, « il n'y a pas de recette toute faite, mais réduire de 50 % l'usage des produits phytosanitaires c'est globalement possible ».

 

A voir sur le même sujet :

Réseaux « Dephy Ecophyto » - Eric Modard (céréalier) : « Moins de charges opérationnelles, moins de produits, mais plus d'Ebe »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous