Logistique Biosco développe des outils d'optimisation logistique pour la biomasse agricole

VM Terre-net Média

Née du partenariat entre la SAS Pivert, société de R&D en chimie du végétal, et Finovam Gestion, société de gestion agréée par l’AMF, la start-up Biosco développe des outils informatiques d’aide à la décision pour le monde agricole. Elle cible la performance logistique de ses clients en réduisant les coûts et l'impact environnemental des opérations liées à la biomasse.

Biosco, start-up créée en 2016, va lancer en fin d'année un ensemble de solutions visant à optimiser la logistique de la biomasse agricole, du site de production au site de transformation, tant au niveau économique qu’opérationnel et environnemental. « L’objectif de Biosco est de développer des logiciels pour améliorer la compétitivité des productions agricoles », explique Thibaut de Saint Denis, président de Biosco. « La diminution du coût de la logistique de la biomasse est un enjeu permanent pour l’ensemble des acteurs, de la production à la transformation des matières agricoles. Plusieurs études ont montré que transport, manutention et stockage peuvent représenter jusqu’à 70 % du coût total de la biomasse. » 

Les premiers outils s’appuient sur des travaux universitaires en recherche opérationnelle. « La technologie développée permettra aux coopératives agricoles et aux agro-industries d'optimiser leurs flux logistiques et de les accompagner dans leurs décisions d’investissements. C’est un outil simple qui permet de traiter les résultats d’un modèle mathématique complexe. Par exemple, pour analyser la pertinence d'une chaîne logistique d'approvisionnement de colza avec plus de 400 points de productions et 50 sites de stockage, le temps de calcul est de 2 à 3 minutes, contre 24 à 48 heures sur les logiciels disponibles actuellement », détaille Birome Holo BA, co-fondateur de Biosco.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous