Saaten-Union « Cultiver l'innovation autrement »

Terre-net Média

Pour les prochains semis, Saaten-Union élargit son offre avec de nouvelles variétés en blé tendre et en orge d'hiver. Le semencier propose également de nouvelles espèces comme la féverole et le soja.

Stand Saaten-Union aux Culturales 2018Les Culturales 2018 ont été l'occasion pour le semencier de faire un point sur les nouveautés de sa gamme. (©Saaten-Union)

L'innovation au cœur des préoccupations de Saaten-Union. Cette année encore, le semencier élargit son offre avec de nouvelles variétés bien-sûr mais aussi de nouvelles espèces dans son catalogue : avec le soja (variété Kopernikus) et le tournesol (variété Surimi CL).

En blé, se côtoient des variétés hybrides et lignées

« Elles se complètent dans une bonne synergie pour optimiser la rentabilité de l’exploitation », précise Emmanuel Sterlin, responsable marketing et communication de Saaten-Union. Parmi les nouveautés, les deux variétés, inscrites à l’automne dernier, Macaron et Tarascon « s’inscrivent dans le sillage de Chevignon », variété la plus multipliée en France. Macaron est un blé barbu, précoce à épiaison et très précoce à finition. Sa très bonne tolérance au froid lui permet de s'adapter à l'ensemble du territoire français. Macaron est doté d’un très bon profil maladies très complet, notamment une bonne résistance face à la fusariose et la double tolérance à la mosaïque.

Tarascon allie tolérance au froid et reprise lente en sortie d’hiver, et peut être semé sur tout l'Hexagone. Doté d'un profil BPS, il a fait son entrée sur la liste ANMF (Association nationale de la meunerie française) 2018 en tant que VOp. À côté, Johnson est plutôt adaptée au nord de la France avec un très bon comportement vis-à-vis des maladies du feuillage : oïdium, rouille jaune et septoriose. Sa qualité est recherchée par l’amidonnerie et l’export.

Autre variété phare de l'année pour le semencier : le blé hybride Hypodrom. Très précoce et plutôt destiné à une grande zone Sud, il « offre un potentiel de rendement élevé » et dispose d'un « bon profil sanitaire » : une très bonne tolérance à la rouille brune, à la fusariose et au risque DON.

Point presse par l'équipe Saaten-Union aux Culturales 2018L'équipe Saaten-Union aux Culturales 2018. De gauche à droite : Rémi Lefebvre, directeur général, Jérôme Delalieu, chef marché autogames, Pierre-Louis Carrier, chef marché hybrides, Emmanuel Sterlin, responsable marketing et communication et Sophie Fallieres, chef marché intercultures.  (©Terre-net Média)

Une offre élargie

Des nouveautés du côté des orges d'hiver aussi avec AC 11-112-25, variété 2 rangs inscriptible en juillet prochain. Avec un caractère demi-précoce à épiaison, elle est « parfaitement adaptée au secteur Sud-Ouest ». Elle est dotée d’un « bon profil sanitaire » et de la tolérance à la casse du col de l’épi. Orge d’hiver 6 rangs, Saaten-Union présente Hirondella comme une « vraie réponse » à la fin de l’utilisation avec sa tolérance à la jaunisse nanisante de l’orge (JNO). Sa valeur brassicole est reconnue. Les agriculteurs pourront disposer de cette variété dès les prochains semis.

Saaten-Union propose aussi une gamme d’intercultures variée avec deux nouvelles variétés de moutarde : Classic et Verdi. Déjà largement référencée, la variété de féverole Avalon est particulièrement adaptée aux intercultures grâce à son faible PMG et sa forte « capacité de restitution d’azote pour la culture suivante ». Elle peut aussi être utilisée en tant que plante compagne du colza.

Pour plus d’informations sur ces intercultures, retrouvez : Interculture -  Saaten-Union élargit sa gamme de couverts végétaux

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous