Réchauffement climatique La diversité génétique, un outil de lutte

HB Terre-net Média

La Fao explique l’importance de la diversité génétique face au changement climatique.

Charançon du colzaLa hausse des températures aura aussi pour conséquence de permettre à certaines espèces de compléter plus de cycles de vie par saison. Les agents pathogènes capables de raccourcir leurs cycles de reproduction seront probablement en mesure d'évoluer plus rapidement, posant de nombreux défis à l’avenir. (©Terre-net Média)

Dans son ouvrage "Coping with climate change : the roles of genetic resources for food and agriculture" (Faire face au changement climatique, le rôle des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture), la Fao explique que le réchauffement climatique progresse plus rapidement que prévu et qu’il reste encore beaucoup à étudier pour comprendre la diversité génétique, identifiée comme un levier potentiel pour y faire face.

« Face au réchauffement climatique, nous aurons besoin de plantes cultivées, d'animaux d'élevage, d'essences forestières et d'organismes aquatiques capables de survivre, produire et se reproduire dans ces nouvelles conditions. Cette capacité à s’adapter résulte de la diversité génétique. » L’ouvrage insiste sur la nécessité d’instaurer des politiques pour étudier et utiliser cette diversité comme mécanisme d’adaptation mais aussi améliorer les programmes de conservation des espèces domestiquées et sauvages et viser une utilisation durable de ces ressources. « Les espèces sauvages apparentées sont susceptibles de présenter des caractères génétiques d’intérêt, c’est la raison pour laquelle elles doivent être étudiées également. » 

La Fao insiste sur la nécessité d’éviter certaines pratiques telles que l’utilisation d’insecticides à large spectre affectant les pollinisateurs et rappelle l’urgence de la situation car beaucoup de variétés ou d'espèces méconnues peuvent être perdues avant l’identification de leurs rôles potentiels dans l’adaptation au changement climatique. « La Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture examine l'adoption de lignes directrices en faveur de l'intégration des ressources génétiques dans les plans d'adaptation au changement climatique en prenant en compte les directives actuelles de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (Ccnucc). » La Fao souligne l’intérêt de préserver la diversité génétique in situ dans les exploitations agricoles et dans les champs en impliquant les agriculteurs mais également ex situ dans les banques de gènes.

La Fao annonce dans cette publication que la connaissance en matière de ressources génétiques agricoles devrait croître plus rapidement avec l’établissement d’inventaires génétiques stockés dans des banques de semences ou autres centres de conservation visant à accéder aux caractères adaptatifs positifs. Les micro-organismes ne devront pas être négligés car ils jouent un rôle important dans la protection des végétaux contre les ravageurs, la sécheresse, le froid et la salinité. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous