Colza Dow AgroSciences veut faire de la post-levée la base du programme de désherbage

Terre-net Média

Dow AgroSciences lance la démarche « Désherbage colza différent, changeons nos pratiques ». Grâce à l’arrivée d’une nouvelle gamme d’herbicides, les producteurs de colza vont pouvoir s’appuyer sur la post-levée, et la positionner au cœur de leurs programmes de désherbage.

Traitement à vue sur des mauvaises herbes bien identifiées, plus de souplesse dans la date d’intervention… Le désherbage en post-levée apporte de multiples avantages. « En colza, la post-levée pourra bientôt constituer le pilier du programme de désherbage », se réjouit Frédéric Lievens, chef de marché herbicides cultures industrielles. En effet, Dow AgroSciences annonce l'arrivée de nouvelles solutions de post-levée, « qui vont changer les pratiques de désherbage du colza ». Pour marquer cette évolution et fort de son expertise au travers de solutions existantes et reconnues : Kerb Flo, Ielo/Yago/Biwix, Dow AgroSciences lance l’idée du "Désherbage colza différent, changeons nos pratiques".

« Jusqu’à présent, le désherbage du colza est réalisé essentiellement avec des herbicides de prélevée, à action racinaire. Sol trop sec ou conditions climatiques trop humides, ils peuvent être difficiles à appliquer, perdre de leur efficacité ou manquer de sélectivité. L’arrivée prochaine de nouveaux herbicides de post-levée va donner de la souplesse aux programmes de désherbage du colza. La post-levée permet tout d’abord de traiter à vue, selon les adventices réellement présentes dans la parcelle et le niveau d’infestation », souligne Frédéric Lievens. « De plus, les cultures étant déjà levées et bien implantées, l’agriculteur est sûr de son investissement. »

En France, entre 2012 et 2014, le recours à la prélevée représentait entre 91 et 92 % du marché des herbicides anti-dicotylédones sur colza, contre 7 à 9 % pour les interventions de post-levée. « À l’automne 2015, la post-levée est passée à 21,4 % du marché des herbicides anti-dicot, et la prélevée a reculé à 78,6 %. En 2016, la post-levée est passée à 24 %, et la prélevée à 76 %. Cette évolution s’explique surtout par l’arrivée de Ielo/Yago/Biwix. En une seule campagne, les surfaces désherbées en France, avec un herbicide anti-dicotylédone de post-levée, ont plus que doublé. »

Dow AgroSciences a créé le blog www.nouvelles-pratiques-colza.fr qui compile des informations sur les nouvelles techniques de désherbage du colza.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous