« Mon avis d'agri » Échanger entre agris sur les pratiques innovantes de protection des cultures

Terre-net Média

Dans une démarche de « faire ensemble », BASF France division Agro lance le concept « Mon avis d’agri ». Pour cette première saison, près de 80 agriculteurs se sont portés volontaires pour comparer leurs pratiques habituelles à des actions innovantes et partager leurs témoignages avec le monde agricole.

Dans le but « d’apporter des solutions utiles aux agriculteurs », BASF France division Agro lance la démarche « Mon avis d’agri ». « Des agriculteurs volontaires, répartis sur la majorité des régions françaises, testent des nouvelles pratiques de protection des cultures (produits, outils d'aide à la décision) et partagent leurs témoignages auprès de la communauté agricole », présente BASF dans son communiqué.

BASF souhaite « contribuer activement au changement des habitudes grâce au partage d’expérience entre agriculteurs ». Pour cette première saison, ils sont près de 80 agriculteurs à avoir participé. Sur le site web de BASF, vous pouvez alors consulter tous les résultats des tests et les témoignages des agriculteurs, retrouver les conseils des experts BASF et également vous inscrire pour devenir agriculteur testeur.

« Les agriculteurs volontaires, répartis sur une trentaine de départements, ont tous un contexte pédoclimatique et une façon de travailler qui leurs sont propres. Les témoignages sont décrits avec de nombreux détails, comme le type de sol, la variété, les dates d’intervention etc. Nous avons mis l’accent sur la transparence de chaque expérience »,  indique Sarah Chenevier, responsable de la démarche « Mon avis d’agri » chez BASF.

Cette année, les agriculteurs ont comparé sur une de leurs parcelles de blé une bande avec leur programme fongicide et une bande avec le programme test préconisé par la firme. Ce dernier s'appuie sur un OAD basé sur les modèles d'Arvalis-Institut du végétal et conseille un traitement fongicide blé à la parcelle en fonction des risques maladies de celle-ci. Le T2 est réalisé avec Librax 1 l/ha au stade dernière feuille étalée. Pour les modalités du T1 et T3, c'est l'agriculteur qui choisit les modalités si les traitements sont nécessaires. « Nous retenons une satisfaction du bulletin de positionnement ainsi qu’une différence de rendements entre les deux programmes, modérée selon les situations et une pression maladie modérée et tardive. Avec le programme BASF, 40 % des agriculteurs ont gagné un passage en évitant le T1 », conclut Sarah Chenevier.

Pour plus d'informations, retrouvez la rubrique dédiée à « Mon avis d'agri » sur le site web de BASF.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous