Evaluation des produits Tmce Effet positif du Tms sur les communautés microbiennes du sol

Terre-net Média

Des travaux menés par une équipe de l'Inra ont confirmé l’impact du Tms sur la composante microbienne des sols, en termes de stimulation de l’abondance et de la diversité des populations impliquées dans la fertilité biologique d’un sol.

Des chercheurs de l'équipe Genosol de l'Inra de Dijon ont cherché à évaluer l'effet du Tms de Tmce entre novembre 2012 et avril 2013. Ils font le constat du développement de l'utilisation de produits biostimulants en tant que compléments de fertilisation au cours des dernières années, destinés à améliorer notamment la croissance et la santé des plantes, mais aussi la dépollution du sol par la stimulation de son potentiel biologique et plus particulièrement de l'activité des communautés microbiennes telluriques.

L'optimisation des activités microbiennes du sol représente, selon eux, un potentiel considérable en raison de l'implication des micro-organismes dans nombre de processus des cycles biogéochimiques à la base des services écosystémiques rendus par les sols tels que l’épuration des eaux (dépollution) de surface, le recyclage des éléments minéraux (fertilité du sol), ou le stockage du carbone.

améliorer la régulation de la flore microbienne

Le complément de fertilisation Tms a été développé par la société Tmce pour améliorer la régulation de la flore microbienne du sol, et optimiser son implication dans les cycles biogéochimiques du carbone et de l'azote. Les chercheurs rappellent que « l'action positive du produit Tms sur les propriétés physicochimiques des sols (teneur en carbone organique), la disponibilité en éléments minéraux, l'état structural du sol ou les rendements culturaux a été déjà démontrée au cours d’expérimentations menées en France ou en Europe ».

En revanche, son action sur la vie microbienne du sol n'a jamais été directement mesurée à ce jour. Les objectifs de l’étude entre la société Tmce et le laboratoire GenoBiome (Welience Agro-Environnement/ Inra-Transfert) adossé à la plateforme GenoSol (Umr Agroécologie, Inra Dijon) sont donc de caractériser les modes d'action du produit Tms sur la vie microbienne du sol.

« Les résultats obtenus montrent un impact positif du Tms sur la densité de bactéries et de champignons dans la plupart des sites. L’analyse de la diversité bactérienne a montré que le Tms induit une augmentation du nombre d’espèces dans tous les sites. L’étude de la composition taxonomique de cette diversité suggère que le Tms stimule des espèces impliquées dans le fonctionnement des cycles du carbone et de l’azote et donc dans le recyclage des éléments minéraux. Pour exemple, l’apport de Tms semble limiter la présence de champignons pathogènes (pour les plantes et animaux) et stimuler ceux impliqués dans le turnover du carbone dans le sol. Par ailleurs, son action de stimulation sur les bactéries semble amortir les effets négatifs du labour sur la composante bactérienne du sol. »

Lien vers le compte rendu du l'étude : Evaluation de l’effet du Tms sur les communautés microbiennes des sols.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous