Fertilisation Une efficacité de l’azote de 40%

Terre-net média

Avec une efficacité de l’azote à 40% selon les données de l'Unifa (Union des industries de la fertilisation), la profession agricole atteint progressivement l’engagement pris lors du Grenelle de l’environnement à savoir 50% d’efficacité de l’azote en 2012.

En 2008, l’Unifa chiffre l’efficacité de l’azote* à 40%. « Ces données confirment bien, que l’efficacité de l’azote reste une recherche permanente des agriculteurs. Nous sommes en ligne avec notre engagement du Grenelle de l’environnement, à savoir 50% d’amélioration de l’efficacité de l’azote entre 1990 et 2012 » explique Gilles Poidevin, délégué général de l’Unifa.

Voici « un message qui rentre en cohérence avec le prix des matières premières » confie le président de l’Unifa, Daniel Grasset, à la présentation du descriptif de la fertilisation raisonnée effectuée par l’un de ses collaborateurs « pour l’azote, il faut continuer à ajuster la dose d’azote aux potentiels des cultures, choisir la forme d’azote optimale pour minimiser les pertes, localiser et préciser ses épandages ». La tendance pour le blé « serait de reculer le première apport à mars et le dernier apport à mai », afin de répondre précisément aux besoins du végétal et ainsi optimiser sa marge.

L'efficacité de l'azote en 2008 est de 40%. Depuis 1990, les apports d’azote restent constants
sur le long terme, alors que la production augmente. (© Unifa2008)

* L’efficacité de l’azote est déterminée grâce à la comparaison de la production agricole française (céréales et colza) totale avec les livraisons d’azote réalisées sur cette même campagne.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous