Optirrig L'OAD d’Irstea au service d’une irrigation de précision

Nicolas Mahey Terre-net Média

Optirrig est un outil logiciel de génération, d'analyse et d'optimisation de scénarios d'irrigation dont le cœur agronomique est le modèle Pilote, mis au point par Jean-Claude Mailhol (Irstea) depuis une vingtaine d'années.

IrrigationL'utilisateur peut générer différents scénarios afin de « reproduire et analyser des situations passées » ou bien de   « réaliser des études prospectives ». (©Watier visuel) Développé par Bruno Cheviron depuis son arrivée à l'Irstea en 2012, Optirrig est destiné aux organismes de conseil, aux coopératives de producteurs, ainsi qu’aux exploitants les plus exigeants. Sa force : englober Pilote, un modèle de culture mis au point depuis deux décennies par Jean-Claude Mailhol (Irstea). « Pilote est un "vrai" modèle de culture, affirme Bruno Cheviron, avec une véritable interaction entre l'état de la ressource (eau, azote) et le développement des plantes. Optirrig utilise Pilote pour la réalisation de scénarios de  gestion de la ressource en eau et leurs effets sur les principales variables de sortie, au pas de temps journalier (évolution de la réserve en eau, de l'indice foliaire et de la matière sèche) ou à l'échelle de la saison (rendement agricole, irrigation totale, efficience d'utilisation de l'irrigation, évaluation financière de la stratégie). »

Jouer avec le logiciel en générant des scénarios

S’appuyant sur les bases empiriques de Pilote avec peu de paramètres d'entrée à ajuster, Optirrig reste néanmoins suffisamment scientifique pour avoir fait l'objet de plusieurs publications. « À ce jour, peu d'autres modèles sont parvenus à cet équilibre. Optirrig reste dans une logique de parcimonie avec l'hypothèse que les choix de gestion de la ressource ont plus d'importance sur les variables principales qu'une description fine des processus physiologiques. »

Le programme offre à l'utilisateur la possibilité de jouer avec le logiciel, en générant lui-même ses scénarios : reproduire et analyser des situations passées (trouver "comment on aurait pu mieux faire"), réaliser des études prospectives (imaginer des stratégies intéressantes pour de l'irrigation déficitaire, en lien avec le changement climatique et/ou l'épuisement de la réserve).

Une saison gratuite pour tester l’outil

Optirrig convient particulièrement bien aux grandes cultures ainsi qu’à certaines autres cultures saisonnières (maraîchage) mais pas toutes. Une version existe même pour le foin de la plaine de Crau. Côté acquisition du logiciel, Irstea propose en général un partenariat pour une saison de test, pendant laquelle seule une formation de deux jours est payante. À l'issue de cette saison, les discussions pour les licences se font au cas par cas.

>>> Pour accéder au livre blanc consacré à l'irrigation en grandes cultures, cliquez ici. Au sommaire :
  • Irrigation en grandes cultures : état des lieux et performances
  • Évaluer l'efficience de son installation
  • Entretien courant : ne le négligez plus !
  • Trois pistes à explorer pour renouveler son matériel
  • Irriguer en goutte-à-goutte, la solution d'avenir ?
  • Forages : en tête du classement pour l'accès à l'eau
  • Réutiliser les eaux usées traitées, une pratique qui peine à s'imposer
  • Mesurer l'état hydrique du sol : les sondes à la rescousse
  • Irrigation 2.0 : les nouveaux outils d'aide à la décision
  • Esquive, évitement... : les stratégies alternatives

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous