Gaucho L'Unaf soutient "sans réserve" de Villiers après la plainte de Bayer

AFP

LA ROCHE-SUR-YON (France), 14 février 2004 - L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a apporté son "soutien sans réserve" au député Philippe de Villiers, auteur d'un livre publié jeudi sur la surmortalité des abeilles contre lequel le groupe chimique allemand Bayer a porté plainte, samedi dans un communiqué.

"Après trois dirigeants syndicaux traînés devant les tribunaux (...), c'est aujourd'hui au tour de M. Philippe de Villiers d'être victime d'une tentative d'intimidation de la part de la firme Bayer, alors qu'il accomplit son devoir de citoyen et d'élu", a estimé l'Unaf. L'Unaf "s'indigne du comportement scandaleux et arrogant que s'obstine à afficher la firme, en ignorant les preuves irréfutables apportées par les laboratoires publics de recherche et par le comité scientifique et technique mis en place par le ministre", a-t-elle ajouté.

L'Unaf "dénonce cette nouvelle atteinte à la liberté d'expression dans une affaire soumise au débat public. Elle manifeste son soutien sans réserve à M. de Villiers, comme elle le manifestera à l'égard de tous les hommes de bonne volonté aux côtés des apiculteurs pour la survie des abeilles et la sauvegarde de l'environnment", a-t-elle affirmé.

Le groupe Bayer, producteur de l'insecticide Gaucho, a porté plainte vendredi contre le député Philippe de Villiers, auteur de "Quand les abeilles meurent, les jours de l'homme sont comptés", qui met notamment en cause le Gaucho et son principal concurrent, le Régent TS, produit par BASF, comme facteur de surmortalité des abeilles.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous