Maladies des céréales La FAO détecte une progression inquiétante de la rouille du blé en Europe

VM Terre-net Média

La rouille du blé fait de nouvelles avancées en Europe, en Afrique et en Asie, selon deux nouvelles études produites par des scientifiques en collaboration avec les Nations Unies. Les rapports montrent l'émergence de nouvelles souches de rouille jaune et de rouille de la tige.

Rouille jaune du blé.L'émergence de nouvelles souches de rouille jaune du blé inquiète. (©Terre-net Média)

Suite à deux nouveaux rapports sur la rouille du blé, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) informe que la maladie progresse dans de nombreuses régions du monde. Les rapports, repris dans la revue Nature, montrent l'émergence de nouvelles souches de rouille jaune et de rouille de la tige. « Ces nouvelles souches de rouille agressives ont émergé en même temps, alors que nous travaillons déjà avec des partenaires internationaux pour aider les pays à combattre les maladies existantes. Nous devons donc être rapides dans notre approche », a déclaré Fazil Dusunceli, un spécialiste de la FAO.

La Méditerranée apparaît comme la zone la plus touchée. Par exemple, en Sicile, une nouvelle souche de rouille de la tige a frappé plusieurs milliers d'hectares de blé dur en 2016, causant la plus grande poussée que l'Europe a connue depuis des décennies. Sans un contrôle adéquat, les chercheurs avertissent qu'elle pourrait bientôt s'étendre sur de longues distances le long du bassin méditerranéen et de la côte Adriatique. « Les évaluations préliminaires sont inquiétantes, même si on ne sait toujours pas quel sera l'impact de l'émergence de ces nouvelles souches sur les différentes variétés de blé dans les zones touchées, ajoute Fazil Dusunceli, c'est ce que les institutions de recherche dans ces régions devront approfondir dans les prochains mois. »

Selon la FAO, les rouilles de blé se propagent rapidement sur de longues distances par le vent. Si elles ne sont pas détectées et traitées à temps, elles peuvent transformer une récolte saine, à quelques semaines de la récolte, en un enchevêtrement de feuilles jaunes, de tiges noires et de grains maculés. Les fongicides peuvent aider à limiter les dommages, mais la détection précoce et l'action rapide sont cruciales. Il en va de même des stratégies de gestion intégrée à long terme.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous