Afrique Le groupe Avril va contribuer à développer la filière soja au Burkina Faso

AFP

L'association Agropol et la Fondation Avril ont signé lundi avec le Burkina Faso un accord pour développer et structurer la filière du soja dans ce pays qui a placé ce projet parmi ses « priorités nationales ».

« Ce protocole s'inscrit dans une ambition globale d'une production annuelle de 100.000 tonnes de graines de soja au Burkina Faso », indique le communiqué commun de la fondation Avril et d'Agropol. Le Burkina Faso produit actuellement 30.000 tonnes de soja par an.

Le ministère de l'agriculture du Burkina Faso « entend ainsi apporter une réponse aux besoins nutritionnels croissants du marché national en huile et en protéines végétales à destination de l'alimentation humaine et animale », assure le communiqué.

Le plan consiste à promouvoir la culture du soja, favoriser l'émergence d'un ou plusieurs leaders de la transformation du soja, et constituer une association regroupant l'ensemble des acteurs économiques de la filière pour élaborer un « cadre contractuel amont-aval ».

Il s'agira également de « favoriser la mise en place d'un fonds de développement consacré au financement des programmes d'actions et d'un fonds de garantie Soja destiné à favoriser l'obtention de crédits de campagne par les industriels et les structures de mise en marché de la filière », souligne le communiqué.

Depuis 2010, Agropol travaille avec 750 producteurs de soja au Burkina sur 400 hectares. Le partenariat devrait passer à 8.000 hectares d'ici cinq ans, avec la création d'unités de transformation de tourteaux de soja pour nourrir le bétail, d'huile de table, de tofu et de lait de soja.

En Afrique, la Fondation Avril a pour mission « d'améliorer la résilience de l'agriculture familiale en intégrant les conséquences du réchauffement climatique ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous