Partenariat entre Altho et LDC Algaë Micro-algues et lombricompost pour protéger les pommes de terre des chips Bret's

Terre-net Média

LDC Algaë, entreprise productrice de chlorelle, une micro-algue et de lombricompost liquéfié, a conclu un partenariat avec Altho, fabricant des chips Bret's, pour sa filière pomme de terre. La chlorelle renforce les défenses naturelles des pommes de terre et le lombricompost liquéfié assure un meilleur développement racinaire.

Partenariat conclu entre Altho et LDC Algaë.Partenariat conclu entre Altho et LDC Algaë. (©DR)

En concluant un partenariat avec LDC Algaë, Altho, fabricant des chips Bret’s, veut faire bénéficier sa filière pommes de terre d'innovations "bio-technologiques". Cela passera par la valorisation des productions de chlorelle (micro-algue) et de lombricompost liquéfié. Pour l’entreprise de chips bretonne à la recherche de solutions écologiques alternatives, cette collaboration permettra de « produire encore plus responsable en conjuguant qualité, protection de l’environnement et amélioration des sols ».

En effet, « la chlorelle, renforce les défenses naturelles des pommes de terre et réduit l’apparition de certaines maladies comme le mildiou. Le lombricompost liquéfié, quant à lui, en assurant un meilleur développement racinaire, permettra de réduire le recours aux engrais chimiques et le besoin d’irrigation tout en améliorant la qualité agronomique des sols à l’issue de la culture de pomme de terre. »

Créée en 1995, la société Altho compte deux usines, son site de Saint-Gérand (56), et son site du Pouzin (07), inauguré en 2014. Altho travaille avec 250 agriculteurs bretons. L’entreprise produit plus d’une chips sur trois consommées en France. Fondée en novembre 2012, LDC Algaë, plus grande ferme de micro-algues d’Europe, a nécessité plus de 30 M€ d’investissements et sera opérationnelle dès l’automne 2017. Elle s’étend sur 30 hectares à La Lande-du-Cran (22), près de Loudéac. La méthanisation d’effluents d’élevage de proximité permet de produire par cogénération de l’électricité, la chaleur nécessaire à la culture de la chlorelle, du digestat source d’engrais pour ces micro-algues et du substrat pour la lombriculture. Outre la valorisation dans les productions végétales, la chlorelle répond également aux besoins des élevages et de nombreuses entreprises des secteurs alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous