Semences Mas Seeds met l'accent sur la culture de tournesol

MO Terre-net Média

La nouvelle identité de Mas Seeds montre sa volonté de s'affirmer comme un semencier multi-espèces. Le tournesol dispose d'ailleurs d'une place majeure dans l'activité de l'entreprise.

Mas Seeds souhaite mettre en avant la deuxième culture oléagineuse de France : le tournesol. En France, l'entreprise couvre 11 % des parts de marché pour cette culture, et notamment 14 % sur le marché oléïque, selon Erwan Bougoüin, responsable marketing et développement Mas Seeds France.

Le semencier travaille sur trois axes de sélection majeurs en tournesol : « le rendement en grain, leur qualité nutrionelle et aussi leur qualité agronomique », présente Camille Henry, responsable des programmes de sélection oléagineux, lors d'une table ronde organisée par Mas Seeds et dédiée à cette culture. « Il est primordial d’être en lien permanent avec les besoins du marché afin de rester informer des problématiques des agriculteurs et d’orienter au mieux ses programmes de recherche ». Mas Seeds entend répondre à tous les besoins : variétés de tournesol linoléiques et oléiques, précoces et tardives, avec ou sans résistance herbicide (Clearfield, ClearfieldPlus et TribenuronMéthyl), résistantes à l’orobanche, …

Chaque année, l'entreprise investit 15 % de son chiffre d'affaire en R&D, notamment dans les nouvelles technologies. Grâce aux analyses de génotyage, les sélectionneurs peuvent suivre les gènes favorables découverts et les introduire dans les variétés choisies. Ainsi, ils peuvent combiner plusieurs gènes de résistance dans une même variété. L'objectif : « assurer la durabilité de la résistance et sécuriser les productions des agriculteurs ».

Parmi les ambitions annoncées par le semencier pour 2026, concernant le tournesol et les autres espèces proposées (maïs, colza, luzerne,...) : « développer les ventes à l’international », « accroître les volumes de production en Europe » et « augmenter l’investissement en R&D » : de nouveaux équipements et infrastructures comme « des outils de génotypage et des serres high-tech dédiées au programme de recherche en tournesol », des fermes pilotes pour « tester l’ensemble des paramètres testés en R&D, autour de l’optimisation de l’irrigation et des intrants, des couverts végétaux, de la tolérance aux insectes du sol , … ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous