Régent TS/Gaucho Philippe de Villiers demande leur interdiction immédiate

AFP

LA ROCHE SUR YON, 22 février 2004 - Le président du Conseil général de Vendée Philippe de Villiers a demandé dimanche au ministre de l'Agriculture, Hervé Gaymard, de prendre une mesure d'interdiction immédiate du Régent et du Gaucho, dans une lettre dont l'AFP a obtenu une copie.

"J'observe votre silence. Silence de plomb. Silence incompréhensible", dénonce le député de Vendée dans un "message personnel et solennel" à Hervé Gaymard. "Je vous demande de prendre une mesure d'interdiction immédiate du Régent, puis, suivant ainsi l'avis du Conseil d'Etat, de prendre une mesure d'interdiction du Gaucho sur le maïs", a écrit Philippe de Villiers.

M. de Villiers fait également part dans ce courrier de son intention de se porter partie civile lundi 23 février "dans l'affaire du Gaucho, en tant que président d'un département sinistré". Le député de Vendée est déjà partie civile dans l'affaire du Régent à Saint-Gaudens (Haute-Garonne), qui a vu la suspension de la commercialisation du Régent TS et la mise en examen le 18 février de l'entreprise BASF Agro qui le produit notamment pour "mise en vente de produits agricoles toxiques nuisibles à la santé de l'homme et de l'animal".

"Je vous demande également de prendre une décision immédiate de réforme du système d'homologation des produits phytosanitaires, beaucoup trop perméable aux firmes multinationales agrochimiques", a-t-il ajouté. Philippe de Villiers a publié le 12 février une enquête sur la surmortalité des abeilles mettant en cause les insecticides Régent et Gaucho : "Quand les abeilles meurent, les jours de l'homme sont comptés - Un scandale d'Etat", publié chez Albin Michel.

Plusieurs départements du Centre-Ouest, comme la Vendée, du Sud-Ouest et du Midi sont concernés par une surmortalité inquiétante des abeilles dans des zones où sont utilisés le Gaucho (molécule Imidaclopride) et le Régent TS (molécule Fipronil). Pour Philippe de Villiers, au-delà de ses effets sur les abeilles, le Fipronil, classé "T+ très toxique", depuis le 11 mars 2003, présente des dangers pour les agriculteurs par inhalation au moment des semis et pour les consommateurs de lait, surtout les jeunes enfants. Depuis quelques années, en France, l'usage du Gaucho est suspendu, mais uniquement sur les cultures de tournesol. Il est souvent remplacé par le Régent TS.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous